accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
[RESF] Faire connaître : PETITION POUR LE RETOUR DE NORDINE BENSIALI


Adresse courriel (email) du destinataire ? (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
Votre adresse courriel (email) ? (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)

P525 - PETITION POUR LE RETOUR DE NORDINE BENSIALI


cette pétition a recueilli 1553 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
http://www.educationsansfrontieres.org/article11440.html
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
educsansfrontieres@free.fr
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.

5 février 2010 Nordine habite chez un frère aîné qui vit dans la misère avec sa femme et sa fillette. Son père, résidant à Sète avec sa femme et sa fille, ne peut obtenir le certificat d’hébergement nécessaire à la demande de visa pour Nordine, en raison de revenus insuffisants... Il doit pouvoir retrouver sa famille en France !

Du nouveau (15 septembre 2008) :

En janvier dernier des membres du RESF 34 et de la Cimade de Sète accompagnaient Nordine expulsé à sa majorité vers le Maroc sur le bateau "Le Marrakech". Depuis, avec sa famille nous cherchons à lui permettre de revenir vivre dans sa famille.

Une journaliste de FR3, Caroline Agullo, est allée à sa rencontre au Maroc et en a ramené un très intéressant reportage, accessible sur internet à l’adresse

http://www.educationsansfrontieres.org/spip.php ?article15354

C’est l’un des premiers reportage à montrer la difficulté pour les jeunes expulsés en cours de formation professionnelle de se retrouver soudain sans repères dans un pays qu’ils ont quitté depuis longtemps.

Le 22 janvier Nordine BENSIALI, jeune homme fragile de 20 ans a été expulsé vers le Maroc. Son père, en situation régulière vit et travaille en France depuis 1971. Nordine, sa mère et sa sœur (malade) sont arrivés en France il y a six ans. Nordine vivait chez ses parents, entouré de leurs soins et affection. Cette situation est inacceptable.

Les signataires :


- N’acceptent pas son expulsion et demandent son retour le plus rapidement possible en France

- Demandent à ce que Nordine, sa mère et sa sœur, parfaitement intégrés, soient régularisés.


Accueil Migrants Sète (c/o Amnesty International) Centre sportif Maurice Clavel, 22 rue Maurice Clavel 34200 SETE

initialement publié le 20 septembre 2008