accueil RESF
DON au RESF
[RESF] Faire connaître : Pour l'annulation de l'arrêté préfectoral de reconduite à la frontière de Monsieur BATANGA


DESTINATAIRE : Son adresse courriel (email) (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
EXPEDITEUR : Votre adresse courriel (email) (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)

P742 - Pour l'annulation de l'arrêté préfectoral de reconduite à la frontière de Monsieur BATANGA


cette pétition a recueilli 265 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
spip.php?article14017
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
contact@resf.info
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.


  Suite à son interpellation le mercredi 28 mai 2008 à son domicile à Melun, Monsieur Gustave BALANGA a été placé au centre de rétention du Mesnil Amelot pour être reconduit à la frontière. Les appels effectués jusqu’à ce jour auprès des différents tribunaux n’ont pas donné de suite favorable.

 En France depuis 2001, Monsieur BATANGA assure seul depuis 2004 la subsistance de sa concubine (en situation régulière), de John, leur fils âgé de 6 mois, et de Monika, la fille de sa concubine, âgée de 4 ans et demi, scolarisée en moyenne section à l’école Gabriel Leroy de Melun.

 Monsieur BATANGA a tissé des liens personnels et affectifs, mais aussi sociaux et familiaux, démontrant donc sa volonté d’insertion dans la société française. Ainsi " le refus d’autoriser son séjour porterait à son droit au respect de sa vie privée et familiale une atteinte disproportionnée au regard des motifs du refus" (article 313-11 7° du Code de l’entrée et de séjour des étrangers et du droit d’asile).

 Voilà pourquoi, nous, parents d’élèves de l’école Gabriel Leroy de Melun et habitants du quartier, demandons l’annulation de l’arrêté préfectoral de reconduite à la frontière de Monsieur Gustave BATANGA et l’examen de sa situation en France.

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0