accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
[RESF] Faire connaître : 62 : ARRAS ST OMER régularisation de Samu père de 2 enfants dont une scolarisée


Adresse courriel (email) du destinataire ? (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
Votre adresse courriel (email) ? (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)
SAMU A UN TITRE VPF

P1040 - 62 : ARRAS ST OMER régularisation de Samu père de 2 enfants dont une scolarisée

PETITION CLOSE. SAMU A UN TITRE VPF !
cette pétition a recueilli 514 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
http://www.educationsansfrontieres.org/article18126.html
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
educsansfrontieres@free.fr
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.

 

Régularisation de M. Samu Lukombo, père de deux enfants.
 
 
M. Lukombo de nationalité angolaise est entré en France le 2 mars 2002. Il a sollicité en vain le bénéfice de l’asile politique auprès de l’Office français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA). Il a été confronté à un refus. Avec son avocat il a demandé un recours gracieux auprès du Préfet d’Arras, qui, en cas de refus, entraînerait une obligation de quitter le territoire français.
Il élève deux enfants nés en France auxquels il est très attaché. L’aînée, Claudia, est scolarisée en Grande Section à l’école Notre-Dame, rue du Griffon à Saint-Omer. Sa petite sœur, Sacha devrait la rejoindre dans les prochains mois. La compagne de M. Lukombo, d’origine congolaise, est titulaire d’un titre de séjour pour Vie Privée Familiale. Elle suit actuellement un stage BEP Vente Action Marchande. M. Lukombo suit quant à lui des cours d’alphabétisation au Centre social inter-génération de Longuenesse.
Cette famille, parfaitement intégrée, a tissé des liens profonds dans la société française et construit sa vie dans notre pays. Le renvoi de M. Lukombo briserait tout ce qu’il a entrepris en France, laissant une épouse et deux enfants dans le désarroi. La famille a reçu le soutien d’élus de la région (M. Michel Lefait, député et vice président du Conseil Général du Pas-de-Calais et Hélène Flautre, députée au Parlement européen et présidente de la sous-commission des Droits de l’Homme).
 
Nous, parents d’élèves, amis, voisins et citoyens, demandons instamment que Monsieur Samu Lukombo retrouve la sérénité nécessaire à un père de famille et que l’on procède à un examen approfondi et bienveillant de sa situation en vue de sa régularisation.
 
Nom
Prénom
Adresse
Signature