accueil RESF
DON au RESF
[RESF] Faire connaître : POUR LA REGULARISATION IMMEDIATE DE ROMANO KANDA PARENT D'ELEVE DE THORIGNY


DESTINATAIRE : Son adresse courriel (email) (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
EXPEDITEUR : Votre adresse courriel (email) (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)

P1081 - POUR LA REGULARISATION IMMEDIATE DE ROMANO KANDA PARENT D'ELEVE DE THORIGNY


cette pétition a recueilli 503 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
spip.php?article18532
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
contact@resf.info
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.

Romano Kanda est angolais, en France depuis 9 ans (2000), il vit depuis 4 ans avec Melle Luma avec qui il a eu un enfant il y a 20 mois. Il s’occupe aussi des 2 premiers enfants de celle-ci (5 et 6 ans). Estelle est scolarisée à l’école maternelle Clémenceau de Thorigny. Romano est sans papiers sous le coup d’un Arrêté préfectoral de reconduite à la frontière, sa compagne originaire du Congo Kinshasa (RDC) est en situation régulière. Les enfants sont nés en France.

Le 18 mars, à la suite d’un accident, M. Kanda est appelé pour se rendre au chevet de la petite Estelle (5 ans) à l’hôpital de Lagny, en observation pour un traumatisme crânien. Les policiers interpellent M.Kanda à l’hôpital. Il est emmené en garde à vue au commissariat de Lagny puis envoyé au centre de rétention du Mesnil Amelot.

La famille et RESF sont informés d’un passage devant le juge des libertés et de la détention (JLD) pour le samedi 21 mars à 10h. Sur place on apprend que Romano ne viendra pas devant le juge mais qu’il sera embarqué sur le vol de Kinshasa à l’heure où il devait être au tribunal de grande instance (TGI) de Meaux.

Pour aller vite, faire du chiffre sans tenir compte des situations humaines, expulser en court-circuitant la justice et les actions de solidarité, la préfecture de Seine et Marne choisit d’agir en catimini. C’est honteux !

 

Au mépris des plus élémentaires droits de la défense, M. Kanda a été expulsé par l’avion de 10h30 pour Kinshasa, alors qu’il est d’origine Angolaise. Refusé par les autorités de la RDC, il est renvoyé en France dimanche au petit matin. Après avoir tergiversé de longues heures sans informer la famille, les autorités libèrent finalement Romano en début d’après midi.

Nous demandons maintenant la régularisation de Romano Kanda pour lui permettre de vivre à Thorigny avec sa famille qui a besoin de stabilité et de sérénité.

Un pas a été franchi : on a demandé à des policiers d’arrêter un homme à l’hôpital, au chevet de son enfant. On a expulsé de façon expresse un père de famille sans qu’aucun recours ne soit possible. Nous exigeons la garantie que de tels agissements contraires à "l’humanisme" revendiqué par monsieur le ministre Besson ne se reproduisent plus.

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0