[RESF] Faire connaître : RHONE, FONTAINES SAINT MARTIN, POUR LA REGULARISATION DE LA FAMILLE AVETISIAN


DESTINATAIRE : Son adresse courriel (email) (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
EXPEDITEUR : Votre adresse courriel (email) (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)

Régularisation courant 2012

P1245 - RHONE, FONTAINES SAINT MARTIN, POUR LA REGULARISATION DE LA FAMILLE AVETISIAN


cette pétition a recueilli 633 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
spip.php?article21145
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
contact@resf.info
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.

actualisation juin 2012

3 ans plus tard, la famille n’a toujours pas obtenu de titre de séjour.

Le TA avait confirmé l’OQTF, aujourd’hui caduque.

Archak est maintenant en CE2, Artak en GS où ils suivent assidûment leur scolarité.

Les parents sont d’origine azérie et arménienne ; les garçons sont nés en Russie. La famille ne peut être expulsée.

Il serait temps que la famille soit régularisée et obtienne enfin des droits élémentaires (1 toit et le droit de travailler)

Juillet 2009

 

POUR LA REGULARISATION DE

 LA FAMILLE AVETISIAN
 
Garnik et Vardoui Avetisian sont arméniens, ils ont 2 fils, Archak né en 2004 et Artak né en 2006.
Jusqu’en 1988, Vardoui vivait normalement en Arménie depuis 1970. Mais sa mère est azérie et suite aux conflits qui opposent l’Arménie et l’Azerbaïjan, la famille est peu à peu marginalisée. Les parents sont agressés et aucun service médical n’accepte de les prendre en charge. Ils s’installent à Léningrad où leur vie se déroule normalement jusqu’en 1998, période où les personnes d’origine caucasienne sont de plus en plus rejetées en Russie. Les agressions reprennent et son père est assassiné en mai 2001.
Vardoui rencontre Garnik la même année, il est arménien et travaille depuis 1998 en Russie ; ils se marient en 2002. Mais leur vie devient de plus en plus difficile, suites aux agressions verbales et physiques envers les caucasiens : Garnik a le nez cassé lors d’une agression en 2002, en 2004 il est sérieusement blessé à la main droite par des couteaux, en 2007, il est matraqué par 4 individus portant l’uniforme militaire qui lui demandent où il cache les armes pour les tchéchènes…leur appartement est dévasté, femme et enfants sont terrorisés ; Garnik sera retenu 3 jours subissant des violences physiques et relâché grâce à la caution d’un ami.
Ils quittent la Russie le 10/09/07 et déposent leur demande d’asile en octobre en France ; la réponse est négative et ils font un recours auprès de la CNDA en 2008.
La réponse est encore négative.
La famille vit actuellement au CADA de Fontaines St Martin ; Archak est actuellement scolarisé en Moyenne Section ; son petit frère est inscrit pour la rentrée prochaine à l’école maternelle.
Oui mais…déboutée du droit d’asile, la famille devra quitter son hébergement dans l’été ; sans droit au logement, ni à aucune prestation, ni au travail…ils continueront les démarches de régularisation auprès de la préfecture avec leur avocat.
Mais quel toit auront-ils ? Comme tant d’autres, c’est l’hébergement d’urgence avec le 115 et parfois la rue.
Parents, amis et enseignants, apportons notre soutien afin que la famille obtienne un titre de régularisation de la préfecture et puisse enfin vivre en paix avec leurs 2 jeunes enfants.
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0