accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
[RESF] Faire connaître : Soutenez la famille Metreveli !


Adresse courriel (email) du destinataire ? (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
Votre adresse courriel (email) ? (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)

P1905 - Soutenez la famille Metreveli !


cette pétition a recueilli 683 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
http://www.educationsansfrontieres.org/article36422.html
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
educsansfrontieres@free.fr
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.

 

La famille METREVELI réside en France depuis 2002 : PHRIDHON et MAREKHI ont deux enfants, l’aîné est un excellent élève de 6è, qui a les félicitations du conseil de classe, la plus jeune qui est née en France est en CE1, inscrite au conservatoire de danse et de musique de Poitiers. Le couple est arrivé en France avec pères, mères, frères et neveux. La famille de Madame est régularisée.

Le couple vient de recevoir une Obligation à quitter le territoire alors qu’ils ont juste fait la demande d’une carte de résident après avoir obtenu pendant tout ce temps des titres de séjour provisoires. Monsieur travaille, en CDI à temps plein, et Madame, auto entrepreneur, créatrice en art textiles.

C’est un couple dynamique, volontaire, qui s’est parfaitement intégré, ils parlent français tous les deux. Les enfants ne savent parler, lire et écrire que le français. Cela ne dérange pas la préfecture de Poitiers qui envisage très bien le retour de ces enfants dans le pays de leurs parents en Géorgie. « C’est quoi la Géorgie, c’est où ? » demande la petite fille ………

Pour la préfecture de Poitiers, leurs revenus ne sont pas suffisants et assez stables ! Alors qu’ils déclarent à eux deux environ 23 000 €, et que depuis 5 ans leurs revenus croissent largement et régulièrement. La politique de l’expulsion à l’emporte pièce et à l’aveugle de la préfecture doit cesser.

En attendant la décision du tribunal administratif, soutenons cette famille et faisons en sorte que les enfants et leurs parents puissent obtenir la carte de résident dont ils ont besoin pour continuer à vivre normalement. Qu’iraient-ils faire dans un pays où ils n’ont plus personne ?

Rappelons que la Géorgie n’est plus sur la liste des pays sûrs.

Exigeons que cesse cette politique d’expulsion dans le cadre de l’immigration légale et dont ce cas est représentatif.

Signez la pétition et faxez et mailez à la préfecture de la Vienne :

Restez correct dans votre expression.

Préfet de la Vienne

Bernard.tomasini@vienne.pref.gouv.fr

Secrétaire général de la préfecture de la Vienne :

Jean-philippe.setbon@vienne.pref.gouv.fr

Fax préfecture de la Vienne :

courrier@vienne.pref.gouv.fr

fax : 05 49 88 25 34