accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
[RESF] Faire connaître : DENONÇONS L’EXPULSION DE MUHAREM SACIRAJ


Adresse courriel (email) du destinataire ? (obligatoire!)
NB : il est possible d'indiquer plusieurs adresses séparées par des ; ou des ,
Votre adresse courriel (email) ? (obligatoire pour éviter les abus et permettre une réponse)
nom :
email :
NB : Nous ne conservons aucune trace de ces adresses!

Sujet (optionnel)

Votre commentaire (optionnel)

L'article (non modifiable)
Pictos - Stop Renvois 150x107

P1969 - DENONÇONS L’EXPULSION DE MUHAREM SACIRAJ


cette pétition a recueilli 412 signatures
Vous pouvez vous aussi signer en ligne à l'adresse suivante:
http://www.educationsansfrontieres.org/article37942.html
Ou bien, vous pouvez, si vous le préférez, envoyer un email à l'adresse
educsansfrontieres@free.fr
pour confirmer votre engagement sur le texte qui suit, ainsi qu'un message personnel de votre part, si vous le souhaitez.

septembre 2012 :
Après l’expulsion à Belgrade de Muharem et sa séparation de sa famille, la cour administrative d’appel de Bordeaux a annulé son OQTF en février 2012. Il a été régularisé depuis.


Voir à ce sujet :
- URGENTISSIME !!! 3ème appel à mails/fax pour la libération de M. Muharem SACIRAJ, père de trois enfants
MAINTENU EN RÉTENTION MALGRE UNE DECISION DE LA CEDH
EXPULSÉ en Serbie dans la nuit du 24 au 25/08 !

- France 3 / La Rochelle : Expulsion d’une jeune père de famille rrom
- Sud Ouest : Muharem expulsé vers la Serbie

 

Muharem SACIRAJ est rom du Kosovo. Depuis plusieurs années, il vit à La Rochelle avec sa femme (enceinte de 5 mois) et ses 3 enfants (6, 4 et 2ans). Leurs enfants sont scolarisés et leur intégration a été facilitée par leur capacité à tisser des liens étroits avec le tissu associatif local.

Le 1er août 2011, Muharem SACIRAJ a été placé en rétention à Metz, après s’être fait intercepter à Troyes alors qu’il rendait visite à sa famille.

Le 5 août, la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a décidé, en raison des risques encourus, de suspendre la décision des autorités françaises de l’éloigner vers le Kosovo

Le 25/08/2011, il a été expulsé vers la Serbie.

L’Etat français a donc choisi d’ignorer la décision de la Cour Européenne et, faute de pouvoir le faire partir par la porte, l’a jeté par la fenêtre.

Nous dénonçons la course au chiffre actuelle imposée par une politique xénophobe.

Au nom du respect de la vie familiale et de l’intérêt supérieur des enfants, principes reconnus et ratifiés par la France, nous exigeons le retour immédiat en France de Muharem SACIRAJ auprès de sa famille et sa régularisation.