accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF > LA VIE DU RÉSEAU ...
Contact

L’Humanité : Aller simple pour l’Équateur

 

Article paru dans l’dition du 3 aot 2006.

Sans-papiers . En France depuis 2000, avec son pouse Rosa, Emiliano Gomez doit tre reconduit la frontire au plus tard le 11 aot.

Ses trois filles sont restes dans le sud de l’quateur. L’une d’entre elles poursuit ses tudes Guayaquil, des tudes finances par l’argent que lui envoie son pre, quarante-six ans, en travaillant au noir sur un chantier. Problme : son employeur lui doit aujourd’hui trois mois de salaire. En mars 2006, il entame donc une procdure aux prud’hommes. Ce n’est malheureusement pas un cas isol , dnonce Camille Desert, de la CIMADE.

la suite d’un contrle d’identit dans le mtro, en avril, Emiliano est plac en rtention. Il sera relch en change de son passeport, et d’une invitation quitter le territoire dans les quinze jours , explique Camille Desert.
sa sortie, son avocat de l’poque ne fait aucun recours au tribunal administratif, si bien qu’il est de nouveau convoqu par la police. Comment expliquer cette absence de recours ?
Delphine Nakache, membre du Rseau ducation sans frontires dans le 12e arrondissement, dnonce la cupidit et la malhonntet d’ un avocat qui exploite la dtresse des pauvres , en tentant d’extorquer des sommes astronomiques ses clients . Mme s’il y avait eu un recours, cela n’aurait pas garanti la rgularisation d’Emilio , tempre son nouveau conseil, Me Bernardine Tyl-Gaillard.

Le rsultat est l : depuis le 27 avril, Emiliano est recherch par les renseignements gnraux du bureau 12 de la prfecture de Paris.
Sa femme et lui sont venus en France pour permettre Rosa, atteinte d’une grave maladie, d’tre correctement soigne. Elle est trs malade, et a besoin d’un suivi mdical. Il n’est pas sr qu’il puisse lui tre dispens en quateur , dtaille Camille Desert.
Emiliano non plus n’est pas en parfaite sant. Les conditions inhumaines du travail au noir et l’angoisse de la traque dont il est l’objet n’ont rien arrang. Aussi souffre-t-il aujourd’hui de multiples traumatismes. Une expertise dterminera si oui ou non son dossier mdical lui impose de rester en France. Aux dernires nouvelles, c’est l’tat de sant de Rosa qui est le plus proccupant. Victime de dcompression psychologique , selon Delphine Nakache, elle viendrait juste d’tre hospitalise en urgence.

Sandrine Issartel

jeudi 3 août 2006.

Faire connaître cet article

Partager  
À L'AGENDA
mercredi 23 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles