accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 08-Ardennes > Dans les médias
Contact
L’Union

Des métiers désormais ouverts à l’immigration

Article paru le : 29 décembre 2007
 

Les préfectures peuvent désormais délivrer des autorisations de travail aux étrangers pour une liste très restreinte de 6 à 30 emplois pour les ressortissants non européens, et de 150 pour les Européens de l’Est, selon une circulaire gouvernementale.

Une autorisation provisoire de travail reste nécessaire, et il ne faut pas quitter son travail pour un autre métier hors de liste, sous peine de ne pas voir renouveler son titre au bout de l’année écoulée.

Cette circulaire, révélée par Les Echos, stipule « l’inapplicabilité » de cette liste aux Algériens et aux Tunisiens, car à ce stade, selon le ministère de l’Immigration, les accords franco-algérien (1968) et franco-tunisien (1988) n’en prévoient pas la possibilité.

Pour les Tunisiens, « des négociations sont prévues dans les prochaines semaines en vue de la signature d’un accord de gestion concertée des flux migratoires et de codéveloppement », précise la circulaire.

Pour les autres, les mesures sont applicables « dès maintenant », qu’il s’agisse de demandes d’introduction de main-d’œuvre déposées dans les directions départementales du travail ou de demandes de changement de statut déposées en préfecture, y compris celles en cours d’examen, selon la circulaire. Le changement de statut concerne par exemple un étudiant étranger ayant trouvé un emploi, mais pas la régularisation de sans-papiers.

Différences d’une région à l’autre.

Pour les Européens de l’Est, la liste des métiers ouverts passe de 61 à 150, dont certains peu qualifiés comme employé de ménage ou serveur.

« 40 % des offres d’emploi de l’ANPE », et « presque la totalité des domaines professionnels » leur sont accessibles, précise la circulaire.

Pour les ressortissants hors UE, « en application du principe de préférence communautaire, la liste est plus restreinte ».

Seuls six métiers qualifiés sont accessibles dans toute la France : cadre de l’audit, informaticien d’étude, informaticien expert, chargé d’études techniques du BTP, chef de chantier du BTP, conducteur de travaux du BTP.

24 autres postes peuvent être ouverts, mais cela dépend d’une région à l’autre.

Dans sa circulaire, le gouvernement précise que des listes élargies de métiers entreront en vigueur pour les ressortissants d’Etats ayant conclu un accord de gestion concertée des flux migratoires.

dimanche 30 décembre 2007.

Faire connaître cet article

Partager  
À L'AGENDA
samedi 26 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW