accueil RESF
DON au RESF

Compte rendu du 12 janvier et rendez-vous pour le 19 janvier

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 48-Lozère ...
Contact

Compte rendu du 12 janvier et rendez-vous pour le 19 janvier

 

Parenthèse festive et baptêmes républicains pour les demandeurs d'asile politique du CADA de Chambon le Château et le réseau éducation sans frontière.

Samedi dernier, la petite mairie de Chambon le Château était en effervescence et bien trop petite pour contenir les quelques 150 personnes présentes. Un mariage au mois de janvier ? Et bien non, il s'agissait d'une autre institution, moins connue, à savoir la cérémonie de baptême républicain de 5 enfants du village. Les parrains et marraines du jour étaient tous membres du tout nouveau réseau éducation sans frontières de Lozère et leurs filleuls, enfants de familles étrangères demandant l'asile politique en France. Le baptême républicain consiste à promettre de soutenir moralement et matériellement un jeune mineur en cas de nécessité et à faire en sorte qu'il soit élevé dans les valeurs  « de l'honneur, de la raison et de la solidarité de la République ».

Mais pourquoi tous ces baptêmes, ce jour-ci, dans ce village-là ? Voici quelques mots d'explication.

La guerre, les persécutions, les deuils, les séparations, la fuite et la peur toujours recommencées, voilà ce qui fait l'histoire de centaines d'hommes, de femmes et d'enfants qui cherchent refuge et sécurité dans notre pays. Pourtant, obtenir le statut de réfugié politique n'est pas chose facile. Les arcanes juridiques et administratives sont pleines de pièges et de complexité. Il faut raconter et prouver les persécutions dont on a été victime malgré les traumatismes et la barrière de la langue. Difficile parfois de réunir des preuves quand on a fuit dans l'urgence pour sauver sa vie et celle de ses proches à des milliers de kilomètres de là. C'est pour cela que beaucoup de demandeurs sincères n'obtiennent pas le statut de réfugié politique. C'est alors le drame des arrestations, des placements en centre de rétention (y compris pour les enfants) et du retour forcé dans un pays où l'on se sait en danger.

C'est aussi l'histoire de quelques familles du CADA (centre d'accueil pour demandeurs d'asile géré par l'association France terre d'asile) d'un petit village de Lozère, Chambon le château. 17 enfants sont scolarisés à l'école du village, 17 « petits chambonais » comme les appelle affectueusement monsieur Martin, maire de la commune.(...)

Samedi, à Chambon le Château, des membres de RESF Lozère ont voulu officialiser leur soutien à des enfants avec lesquels des liens forts et durables se sont créés au moment d'aider leur familles dans leurs démarches. L'ambiance à la mairie était, on s'en doute, très émouvante, et la fête qui a suivi très gaie et fraternelle. L'énorme buffet était copieux mais aussi varié avec de la succulente cuisine internationale. Toutes les générations étaient présentes et ravies de l'animation des enfants qui ont chanté et dansé ce qu'il ont appris à l'école du village, mais aussi dans leur pays d'origine.

En somme, une parenthèse de joie et de fraternité dans un quotidien d'angoisse  et de peur du lendemain.

Samedi prochain 19 janvier, à l'occasion de la journée européennes des réseaux éducations sans frontière, le RESF Lozère viendra à votre rencontre sur les marché de Mende et Langogne entre 10h00 et 11h00. A 11h tous devant la péfecture!

jeudi 17 janvier 2008.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 48-Lozère
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0