accueil RESF
DON au RESF

M. KANAFANI a été expulsé !!!

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 75-Paris > Actions - Evénements > Appels à soutien > Familles, jeunes majeurs expulsés
Contact

M. KANAFANI a été expulsé !!!

 

04.03

Monsieur Kanafani est expulsé ; il se trouve dans l’avion pour la Syrie.
Nous avons eu un contact avec lui hier soir vers 21h : il n’avait aucun element concernant un eventuel depart.
Reste en France, la maman et deux enfants en maternelle, qu’il va falloir soutenir.

22.02
M KANAFANI, père de famille, 14 ans en France, docteur en Informatique a été maintenu en rétention pour 15 jours par le JLD, puis, ce matin vendredi 22 février par la cour d’appel.

La Préfecture peut réaliser son expulsion d’un jour à l’autre


M. Konafani, en rétention à Vincennes, a besoin de tout notre soutien ;
M KANAFANI, père de famille, 14 ans en France, docteur en Informatique passe vendredi 22 février, demain matin, en cour d’appel du JLD à partir de neuf heures.

Palais de Justice de PARIS

Il a fait appel contre la décision de maintien en rétention pour 15 jours décidé par le JLD.

Arrêté à domicile, il est actuellement au centre de rétention de Paris-Vincennes.

Sa reconduite vers un pays qu’il ne connaît plus, est possible à tout moment.

Pas de passage au Tribunal Administratif possible :OQTF de la Préfecture de Paris, non contesté car pas reçu.

Il faut faire pression sur la Préfecture de PARIS

Pour ceux qui ne l’ont pas déjà fait, je vous propose le texte suivant de protestation à faxer / mailer à la préfecture de Paris :
Proposition de texte à envoyer

Objet : M. KONAFANI Qosai

N° étranger : 69 03 02 41 57

Monsieur le Préfet,

Nous tenons à attirer votre attention sur la situation de Monsieur KONAFANI, actuellement en rétention au centre de rétention de Vincennes.

Monsieur Qosai KONAFANI, ressortissant syrien, a été interpellé le 18 février à son domicile à la Courneuve.
Il fait l’objet d’une OQTF en date du 06/07/2007 notifiée le 14/07/2007 par la Préfecture de Police de Paris. Ayant changé d’adresse, Monsieur KONAFANI n’a pas reçu le courrier et par conséquent n’a pas contesté la décision de la Préfecture.

Monsieur KONAFANI est marié. Sa femme est présente sur le territoire français. Ils ont deux enfants nés en France, scolarisés à l’école maternelle Rosenberg à la Courneuve.

Monsieur KONAFANI est en France depuis 1994. Il a été en situation régulière de 1994 à 2003 en possession d’une carte de séjour étudiant. Sa femme l’a rejoint en 1999, elle aussi en situation régulière jusqu’en 2003. Il a alors demandé un changement de statut qui a lui été refusé. Depuis il n’a pas cessé de solliciter des titres de séjour.
En 2006, il a demandé une carte vie privée et familiale dans le cadre de la circulaire du 13 juin, sa demande a été rejetée. Il a reformulé une nouvelle demande à la Préfecture de Police de Paris en octobre 2006. Il a eu deux récépissés mais sa demande a été finalement rejetée.

Monsieur KONAFANI est docteur en informatique. Il a soutenu sa thèse de doctorat en 2003 à l’université Paris 13. Il est aujourd’hui titulaire d’une promesse d’embauche au sein de l’entreprise informatique Perfect System.

Nous vous demandons de bien vouloir réexaminer la situation de Monsieur Konafani : 14 ans de présence en France, 9 ans de vie commune ici avec sa femme, 2 enfants nés en France et scolarisés, un diplôme de l’enseignement supérieur, une promesse d’embauche sont des éléments qui rendent une éventuelle expulsion incompréhensible.

Nous vous demandons de libérer Monsieur Konafani et de lui donner les moyens de vivre dignement en France avec sa famille en lui accordant le titre de séjour qu’il a déjà tant sollicité..

Nous nous adressons à vous avec détermination et confiance et nous vous prions de croire, Monsieur, à l’expression de notre considération.

Monsieur KONAFANI, docteur en informatique actuellement en rétention au CRA de Vincennes 1

numéro étranger: 6903024157

Monsieur KONAFANI Qosai, ressortissant syrien, a été interpellé hier à son domicile au 10 rue Guynemer à la Courneuve. Il fait l'objet d'une OQTF en date du 06/07/2007 notifiée le 14/06/2007 par la préfecture de police. Ayant changé d'adresse, Monsieur KONAFANI n'a pas reçu le courrier et par conséquent n'a pas contesté la décision de la préfecture. Les policier ont au moment de son interpellation récupéré à son domicile son passeport en cours de validité. Le départ de monsieur KANAFANI peut être imminent.

Monsieur KANAFANI est marié. Sa femme est présente sur le territoire français. Elle est en situation irrégulière. Ils ont deux enfants nés en France. Ils sont scolarisés à l'école maternelle Rosenberg à la Courneuve.

Monsieur Konafani est en France depuis 1994. Il a été en situation régulière de 1994 à 2003 sous couvert d'une carte de séjour étudiant. Sa femme l'a rejoint en 1999, elle été aussi en situation régulière jusqu'à 2003. Il a demandé un changement de statut qui a lui été refusé. Depuis il n'a pas cessé de solliciter des titres de séjour mais malheureusement sans suite. En 2006, il a demandé une carte vie privée et familiale dans le cadre de la circulaire Sarkozy de juin concernant la régularisation des parents dont les enfants sont scolarisés en france. sa demande a été rejetée. Il a reformulé une nouvelle demande à la préfecture de police de Paris en octobre 2006. Il a eu deux RCPC mais sa demande a été finalement rejeté. On lui notifie une OQTF à son ancienne adresse. Monsieur KONAFANI n'a pas eu connaissance de ce courrier de ce courrier. Du coup l'oqtf n'a pas été contestée.

Monsieur KONAFANI est docteur en informatique. il a soutenu sa thèse de doctorat en 2003 à l'université Paris 13. Il est aujourd'hui titulaire d'une promesse d'embauche au sein de l'entreprise informatique Perfect System.

 

 

Il faut protester, demander la libération de M. Konafani.

M. Konafani correspond en tous points aux critères de « l’immigration choisie », qui ne sont pas notre tasse de thé ! Mais puisqu’ils existent , il serait cohérent de les appliquer. Son interpellation et mise en rétention sont la preuve d’une politique qui perd la tête, les divers intervenants, stressés par la logique infernale du chiffre, n’ont plus un moment pour réfléchir.

Rappelons les à la raison.

 

Il faut faxer, mailer à la préfecture de Paris

Fax : 01 53 71 67 23

Mail : cabcom.prefecturepoliceparis@interieur.gouv.fr

 

Isabelle

mardi 19 février 2008.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 75-Paris / Actions - Evénements / Appels à soutien / Familles, jeunes majeurs expulsés
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0