accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 67-Bas Rhin > Actions > Année 2008
Contact

Les réponses des candidats têtes de liste aux élections municipales (4)

 
4. Roland ROBERT, Lutte Ouvrière

Roland ROBERT
128, route d’Oberhausbergen
67200 Strasbourg

   
pour la liste Lutte Ouvrière


            Etant militant de Lutte Ouvrière, je suis internationaliste et je partage pleinement le combat que vous menez pour empêcher les reconduites à la frontière de tous ceux qui cherchent,  à Strasbourg, comme dans d’autres villes de ce pays, un refuge contre ce qu’ils ont fui dans leur pays d’origine (que les raisons soient économiques ou politiques) .  Si l’électorat populaire me donne un mandat de conseiller municipal, je continuerai à mener dans cette instance le combat que je mène quotidiennement sur mon lieu de travail contre toutes les formes de discrimination à l’égard de la population originaire d’autres pays, en particulier pour l’accès à des logements décents et bon marché, un des problèmes majeurs pour les travailleurs immigrés et leurs familles.

Non seulement je ferai tout ce qu’il sera en mon pouvoir pour favoriser l’expression politique de la population étrangère, mais je défendrai aussi l’idée que les travailleurs venus d’autres pays, qui contribuent largement à fabriquer des richesses dans les entreprises et à faire fonctionner la société, doivent pouvoir participer à toutes les élections, tant sur le plan national que local.

        Je suis pour que les étrangers puissent disposer de papiers quand ils en font la demande auprès des organismes compétents. D’ailleurs, il est à noter qu’un certain nombre de personnes n’ont pas besoin de papiers certifiant leur nationalité française, pour imposer leur dictature à des dizaines de milliers de travailleurs de ce pays : l’exploitation des travailleurs leur sert de passeport.

        Face à un gouvernement  qui s’acharne contre les étrangers et transforme  l’obtention de papiers en un parcours du combattant qui se termine souvent par un refus, je pense que c’est la mobilisation des citoyens, conscients du danger de cette politique, qui pourra changer les choses. Si je suis élu, je m’opposerai à toute forme d’atteinte à la liberté des personnes étrangères. Et je continuerai à dénoncer tout ce qui entrave le droit d’héberger quelqu’un sous prétexte de son origine.

        Je considère que les organisations qui militent activement pour l’accueil des étrangers font œuvre utile et je soutiens pleinement leur action non seulement en parole et en déclaration mais aussi en participant aux manifestations publiques à chaque fois que cela est possible.
   
    Je n’aurai pas besoin de relayer ces idées dans mon parti politique, puisque ces idées sont celles de mon organisation « Lutte Ouvrière » qui sont défendues quotidiennement par nos militants, et publiquement dans notre presse et par notre porte-parole nationale Arlette Laguiller.

    Recevez mes cordiales salutations.   

    Roland Robert
lundi 10 mars 2008.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles