accueil RESF
DON au RESF

Nassira Selami, en rétention depuis le 28 avril - assignée à résidence le 15 mai !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 69-Rhône > Centre de rétention
Contact

Nassira Selami, en rétention depuis le 28 avril -
assignée à résidence le 15 mai !

 

Nassira, 36 ans, a fuit son pays d’origine l’Algérie il y a un an et demi, en sept 2006, pour échapper aux violences infligées par son frère, intégriste, membre d’un mouvement terroriste (DSPG)

4 mai
Nous appelons les Sainfoniards à se mobiliser pour Nassira SELAMI en venant nombreux
 lundi 5 mai à 17h30 devant la mairie de Saint-Fons

4 mai
Nassira ne va pas bien du tout. A mon avis il faut qu' elle voit un médecin d'urgence : elle ne mange  pas et elle ne dort pas : elle est très angoissée.


  Nassira, 36 ans, a fuit son pays d'origine l'Algérie il y a un an et demi, en sept 2006, pour échapper aux violences infligées par son frère, intégriste, membre d'un mouvement terroriste (DSPG) : violences morales, interdiction de sortir, obligation de porter le voile intégral, volonté de mariage forcé et violences physiques, coups de poing au visage, coups de couteau aux mains et aux bras, ayant entraîné de multiples fractures et lui laissant plusieurs cicatrices, ces violences ont été constaté en Algérie avec certificats médicaux (ITT de 30 jours).  Elle a porté plainte. Elle ne peut pas retourner dans son pays, car son frère a eu la condamnation  très légère, d'une amende de 500 dirhams avec sursis. Melle Selami a été incitée à de plusieurs reprises à retirer sa plainte et à "pardonner" à son frère, contre une attestation sur l'honneur de sa part de ne plus la frapper. Evidemment, c'était chaque fois pire, et les violences de plus en plus graves. Les certificats médicaux font état de coups avec "objet contondant", avec arme blanche, de flagellations, de nombreuses fractures et 11 dents cassés. Aujourd'hui encore, elle a la trace physique de ces coups d'une extrême violence, sans parler des séquelles psychologiques.Vu la gravité des violences et l'impunité pour celui qui les a commises, Nacera craint pour sa vie si elle est expulsée.
Depuis septembre 2006, elle vit et travaille à Saint-Fons. Vit avec un cousin, en situation irrégulière.
 
Elle est au centre de rétention de Saint-Exupéry, depuis le 28 avril 2008 et passe en jugement au Tribunal Administratif 184, rue Duguesclin vendredi 2 mai, à 10h. Elle a sa famille en France (cousins/cousines, oncles et tantes). Par contre ses parents sont en Algérie, mais l'ont aidé financièrement à s'enfuir.
 
La Cimade a fait demande d'asile en rétention, pour persécutions en raison de son appartenance au groupe social des femmes.
 
Merci de faxer pour demander que Nacera sorte de rétention et qu'elle soit régularisée.
mél + fax préfet : jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr  , 04 78 60 49 38
mél + fax secrétaire général : rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 49 38
mél + fax directeur de cabinet : 04 78 60 15 46
mél + fax directrice de la réglementation : michele.denis@rhone.pref.gouv.fr   , 04 72 61 62 41
mél + fax sous-directeur de la réglementation : stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr   ou sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr   , 04 72 61 62 52
samedi 3 mai 2008.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 69-Rhône / Centre de rétention
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0