accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 29-Finistère ...
Contact

BREST : Patimat (6 ans) cachée pour empêcher l’expulsion de sa maman

 

Comit de soutien Patimat Brest, le 19 mai 06
43, rue du Chteau
29 200 BREST
tel : 02 98 43 93 27
06 82 84 61 28

Bonjour,

Nous avons un sujet qui nous mobilise beaucoup sur Brest en ce moment. Nous cherchons des soutiens et tous les canaux possibles pour faire connatre l’histoire suivante :

Il tait une fois une femme libre et indpendante, professeur dans une rpublique de l’ex-URSS appele le Daguestan.

Pour son malheur, sur les dcombres de l’ancien empire sovitique et la misre en dcoulant, se dveloppa le fondamentalisme musulman. Grce aux efforts de missionnaires wahabites et au fil des annes la charia finit par s’imposer dans cette petite rpublique.

Dj montre du doigt par les prcheurs, cette femme clibataire, laque, "en cheveux", aggrava son cas en ayant un enfant hors mariage. Mise dfinitivement au ban de son village, sa mre contrainte de la rpudier publiquement, il ne lui resta plus qu’ s’enfuir pour ne pas tre condamne, elle et son enfant, la mort par lapidation.

La voil en Allemagne, rfugie au sein de la communaut musulmane, racontant qu’elle est veuve pour expliquer la prsence de l’enfant sans subir le mme rejet, donnant une fausse identit pour viter d’tre prive de soutien. S’en suivent 4 annes de misre, ballotte avec sa fille dans diffrents camps de rfugis. Voulant rgulariser sa situation en dclarant sa vraie identit auprs des autorits allemandes, elle n’obtient pour tout rsultat que le dclenchement d’une procdure d’expulsion.

C’est de nouveau la fuite pour les deux malheureuses, qui les conduit le plus l’ouest possible, c’est--dire Brest. Ne matrisant ni la langue ni nos procdures administratives, elle ne fait pas les dmarches ncessaires dans les dlais (48 heures) pour tre protge d’une expulsion vers son pays d’origine. Ses empreintes digitales la trahissent, la France entame une procdure de reconduite la frontire allemande de Sakinat (c’est le nom de la maman) et Patimat (la petite fille).

Jusque l, rien que de trs banal, et les choses auraient d normalement suivre leur cours conformment l’poque formidable dans laquelle nous vivons.

Sauf que la petite fille, 6 ans (et quelle existence pendant ces 6 annes !) a t scolarise en France pendant quelques mois, s’est mise au franais en un temps record (ce n’tait jamais que sa 4me langue vivante, aprs son dialecte d’origine, le russe, puis l’allemand), s’est intgre parfaitement, s’est fait des copines, et que, informs de la situation, les parents d’lves ont dcid de ragir et qu’une chane de solidarit d’une dtermination inhabituelle s’est spontanment constitue.

Lorsque la police s’est prsente au petit matin pour arrter la mre et l’enfant et les reconduire la frontire, elle n’a trouv que la mre, l’enfant ayant t cache par des familles brestoises, empchant ainsi l’expulsion.

Depuis ces sept dernires semaines, la mre et la fille sont spares. Un comit de soutien a t constitu et a recueilli plus de 5000 signatures, son nombre d’adhrents vient de dpasser les 500, un avocat a pris le dossier en main, la presse rgionale, FR3 puis TF1, France 2, Libration et le Figaro ont fait connatre l’histoire sur Brest et ses environs d’abord, puis la Bretagne et enfin le reste de la France.

Si cette histoire vous touche et que vous voulez nous apporter votre soutien ou vous tenir inform, ci-dessous l’adresse de notre blog "Sauvez Patimat" : http://www.sauvezpatimat.canalblog.com/ Vous pouvez envoyer un mot de soutien l’adresse : patimat29@yahoo.fr ou bien sur papier l’adresse du comit de soutien.

Cordialement,

Delphine GRIVET

vendredi 19 mai 2006.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles