accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 69-Rhône > Centre de rétention
Contact

Landry : lettre ouverte au Préfet du Rhône

 
Monsieur le Prfet, Nous avons appris votre dcision d'expulser Landry Koua du territoire franais en fin de semaine. Cette dcision, si elle tait confirme, nous choque profondment, nous tous lves, parents, enseignants qui nous sommes mobiliss depuis plus de 10 jours pour obtenir sa libration du centre de rtention et sa rgularisation. Nous vous interpellons solennellement sur ce que nous considrons comme une dcision injuste et inutile. Injuste car tout dmontre, dans le dossier de Landry, que sa vie est ici (sa famille, sa compagne, ses camarades de classe, ses enseignants). D'autre part, vous n'ignorez pas que renvoyer Landry dans son pays, la Cte d'Ivoire, lui ferait courir des risques importants compte tenu du pass politique de son pre mort assassin et de l'emprisonnement que lui mme et des membres de sa famille ont subi. La responsabilit de la France est engage. Quels seraient les arguments de notre pays s'il arrivait malheur Landry en Cte d'Ivoire? Inutile car vous auriez vous-mme reconnu la ncessit de rgulariser Landry et on lui aurait fait cette promesse en change de son acceptation de partir. L'expulsion comme tape pralable la rgularisation, voil qui nous semble relever d'un formalisme administratif absurde ignorant des ralits humaines qui se cachent derrire les procdures. Pourquoi l'expulser pour le rgulariser seulement aprs? Quelle est la logique de cette dcision? Nous ne saurions croire que les seuls objectifs chiffrs de reconduites la frontire guident votre action. Le cot humain est trop lourd pour que Landry serve gonfler artificiellement une statistique. Puisque vous semblez accepter le principe de sa rgularisation, pourquoi ne pas pargner lui, sa famille, ses amis, cette preuve de l'loignement et de l'incertitude? Votre dcision prive en outre Landry de la possibilit de faire son stage pour valider son anne de BTS russie. Tout cela ne constitue-t-il pas un immense gchis? Vous avez encore quelques heures pour arrter ce processus administratif infernal et inique. C'est en tant que citoyens attachs aux idaux des droits de l'homme que notre pays a toujours ports que nous vous faisons cette demande . Veuillez croire, monsieur le Prfet, en notre considration la plus haute pour les valeurs de la Rpublique. {{Le collectif pour la libration et la rgularisation de Landry}} ---- ptition en ligne [ signer ici->http://www.educationsansfrontieres.org/ ?page=article&id_article=13443]
vendredi 23 mai 2008.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles