accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > ACTUS générales > Bibliographie pour les enfants -> > 12 ans et plus

"Là où vont nos pères", de Shaun Tan (Fauve d’Or, Angoulême 2008)

 

Slections officielles<br/>2008
2008

FAUVE D'OR : PRIX DU MEILLEUR ALBUM

« LA OU VONT NOS PERES »

de Shaun Tan

Dargaud

Un homme arrive dans une étrange contrée et tente de s'habituer à la vie et aux mœurs bizarres des habitants de ce pays. Il a laissé derrière lui femme et enfants pour leur assurer une vie meilleure... Shaun Tan, dessinateur australien né en 1974, traite ici du thème de l'immigration sous une forme métaphorique, convoquant une imagerie fantasmagorique. En résulte une histoire universelle, car tout un chacun pourra s'identifier au parcours de cet homme, à travers les yeux duquel le lecteur vit l'expérience tantôt douloureuse, tantôt enthousiasmante de l'adaptation à une autre culture.

http://www.bdangouleme.com/49-palmares-2008-fauve-dor-meilleur-album


Présentation de l'éditeur
Pourquoi tant d'hommes et de femmes sont-ils conduits à tout laisser derrière eux pour partir, seuls, vers un pays mystérieux, un endroit sans famille ni amis, où tout est inconnu et l'avenir incertain ? Cette bande dessinée silencieuse est l'histoire de tous les immigrés, tous les réfugies, tous les exilés, et un hommage à ceux qui ont fait le voyage...

Biographie de l'auteur
Shaun Tan est l'auteur et l'illustrateur de nombreux livres, tous primés dans le monde entier. En 2001, il a reçu le prix du Meilleur artiste aux World Fantasy Awards pour l'ensemble de son œuvre. Il travaille également pour les studios Pixar (Toy Story. Les Indestructibles...) et Blue Sky (L'Age de Glace...).

Scénario : Tan, Shaun
Dessin : Tan, Shaun
Couleurs : Tan, Shaun
Editeur : Dargaud
Dépot Légal : 03/2007
ISBN : 978-2205-05970-0
Nb Pages : 116

PRIX DU MEILLEUR ALBUM ANGOULEME 2008
Un homme fait sa valise et quitte ses proches avec l’espoir de trouver une vie meilleure au bout du voyage. Un père de famille qui emballe soigneusement un cadre représentant les deux personnes qu’il abandonne péniblement sur le quai d’une gare : sa femme et sa petite fille. Le train et puis le navire l’emmènent vers l’inconnu, sur les traces de tous ceux qui ont fait le voyage...

Cet album (The Arrival, de son titre original) de la collection Long Courrier est signé Shaun Tan, un illustrateur et auteur indépendant d’origine sino-australienne qui s’est vu décerner le prix du meilleur artiste aux World Fantasy Awards de Montréal en 2001. Inspiré par l’histoire de nombreux émigrants, dont celle de son père, il livre un one-shot qui invite à découvrir le parcours d’un homme contraint de tout quitter afin d’assurer un plus bel avenir aux siens.

Découpée en chapitres bien distincts, accentuant les différentes étapes de cette errance qui se veut malheureusement d’actualité, cette œuvre ne sombre jamais dans le pessimisme et le drame. Sans pour autant fermer les yeux sur le déchirement familial et les difficultés d’adaptation, l’auteur porte résolument son message vers l’espoir et l’optimisme, allant peut-être jusqu’à donner une image trop idéalisée de l’immigration.

Si le thème est universel, le langage utilisé et l’univers onirique vont également au-delà des frontières. Le désarroi face à la découverte d’un autre monde, d’une autre culture et les obstacles de l’intégration sont amplifiés par le choix d’un monde imaginaire, mélange de féérie et de surréalisme. Entièrement muet, ce roman graphique permet toutefois de donner la parole à tous ces exilés qui se retrouvent perdus en terre lointaine.

Le dessin dans les teintes sépia situe cette aventure humaine en dehors du temps, avec des tons qui semblent révéler un voyage d’autrefois et des décors qui pourraient être ceux de demain. Jouant avec l’échelle de ses plans, ce dessinateur hors pair passe habilement du détail le plus infime à des illustrations sur double page. Fruit d’un travail de quatre ans, la force graphique qui se dégage de cette œuvre intemporelle permet de rendre tout texte superflu et d’accompagner ces pères dans le silence.

Une BD silencieuse qui mérite de faire beaucoup de bruit !

Source : http://www.bdgest.com/chronique-2247-BD-La-ou-vont-nos-peres-La-ou-vont-nos-peres.html

mardi 10 juin 2008.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles