accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 08-Ardennes > Dans les médias
Contact

L’Union/Expulsée au lendemain- de sa réussite à un examen

Article paru le : 11 juillet 2008
 

Une quarantaine d’enseignants et stagiaires de l’Afpa (centre de formation professionnelle) ont manifest hier devant la prfecture des Ardennes aprs l’interpellation, en vue de sa reconduite  la frontire, d’une jeune femme d’origine algrienne. Triste hasard, Nawel venait la veille d’obtenir son diplme…

Une quarantaine d’enseignants et stagiaires de l’Afpa (centre de formation professionnelle) ont manifesté hier devant la préfecture des Ardennes après l’interpellation, en vue de sa reconduite à la frontière, d’une jeune femme d’origine algérienne. Triste hasard, Nawel venait la veille d’obtenir son diplôme…

Nawel Zenati sera reconduite à la frontière. La manifestation hier, devant la préfecture, d'une quarantaine d'enseignants et stagiaires du centre Afpa (formation professionnelle pour adultes) de Montcy n'a rien changé. Ni l'entrevue accordée par le directeur de cabinet.
« Il nous a été expliqué que l'exécution de la procédure ne pouvait être stoppée » a commenté Bernard Maillard, de Sud-FPA, au nom des autres manifestants parmi lesquels les représentants de la CFTC et de la CGT.
Agée de 31 ans, Nawel Zenati, originaire d'Algérie, était arrivée en France pour s'y marier. Elle devait divorcer un an et demi plus tard. Un délai jugé sans doute trop court par les autorités françaises qui ont soupçonné un mariage de convenance et ont refusé de régulariser la jeune femme.
Entre-temps, celle-ci avait entamé une formation au centre Afpa de Montcy. La suite, racontée par Bernard Maillard : « Les fonctionnaires de la police aux frontières ont fait irruption mardi dans les locaux de l'Afpa pour interpeller Nawel. Cela a d'autant plus choqué formateurs et stagiaires que c'était la veille de l'examen. Les policiers ont bien voulu accorder un délai.
Mercredi, Nawel a pu passer normalement son diplôme, et l'a d'ailleurs brillamment obtenu. Il s'agit d'un certificat de technicien de production sur ligne automatisée. Un diplôme de niveau IV, soit l'équivalent d'un bac pro. Et comme prévu, hélas, hier matin, les policiers l'ont interpellée une seconde fois. A son domicile cette fois… »

Symboliquement, les formateurs auraient souhaité lui remettre son diplôme avant son départ. Cela n'a pu être matériellement possible. Mais ils donc décidé de manifester devant la préfecture pour exprimer leur désarroi. « Un recours a été formulé, mais il n'est pas suspensif. Tout laisse à penser que Nawel va très vite être reconduite en Algérie. Où elle pourra alors effectuer des démarches pour demander à revenir en toute légalité… » Mais au passage, les fameuses statistiques chères au ministre de l'Immigration auront gonflé d'une unité. « Nous ressentons un énorme sentiment de frustration » a conclu hier Bernard Maillard, « d'autant que son diplôme en poche, Nawel avait déjà des perspectives d'embauche. Et donc tout pour réussir son intégration. »

Philippe Mellet



La manifestation des enseignants et stagiaires de l'Afpa n'a pas infléchi la position des autorités.
img transparente

 

img transparente

 

dimanche 13 juillet 2008.

Faire connaître cet article

Partager  
À L'AGENDA
samedi 26 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW