accueil RESF
DON au RESF

Marseille : Liberté pour Michael Starostine, en grève de la faim depuis le 6 aout ! Après 23 jours de grève de la faim au centre de rétention de Marseille, M. STAROSTINE EST LIBRE

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 13-Bouches du Rhône > Actualités
Contact

Marseille : Liberté pour Michael Starostine, en grève de la faim depuis le 6 aout ! Après 23 jours de grève de la faim au centre de rétention de Marseille, M. STAROSTINE EST LIBRE

Toute une famille victime de la double peine

 

Vendredi 29 aout :
après 23 jours de grève de la faim, la perte de 12 kg et un affaiblissement général, la préfecture des Bouches du Rhône a raisonnablement libéré M. Starostine du CRA de Marseille ce matin. Il aura tout de même fallu attendre la veille de sa libération obligatoire pour que la préfecture face un geste !

C’est une réelle victoire pour M. Starostine, victime de la double peine (prison il y a longtemps + arrêté d’expulsion du territoire), qui semble se dessiner : il a un RDV en préfecture jeudi 4 septembre. Les militants du RESF, les élus, etc qui l’ont soutenu, sa famille et M. Starostine au premier chef espèrent qu’il s’agit de se voir notifier une assignation à résidence, première étape vers un titre de séjour.

Fin du calvaire (?) pour M. Starostine, 30 ans, de nationalité russe, en France depuis 1997, qui a purgé sa peine et passer des diplômes en prison, marié en 2003, père de trois enfants.

Dont deux qui pourront faire leur rentrée à l’école maternelle lundi à Marseille… accompagnées de leur père.

Un drame se joue à Marseille

M. STAROTINE, père de 3 enfants à Marseille d'origine russe, prisonnier au centre de rétention de Marseille, en est à son 21è jour de grève de la faim.
Son état de santé se détériore inexorablement.
La préfecture des Bouches du Rhône ne semble pas prête à effectuer un geste d'apaisement concernant cette famille et porte ainsi la responsabilité de la dégradation de l'état de santé de M. Starotine et d'un possible drame.
Lundi 25 août, à l'initiative du RESF , un rassemblement d'une centaine de personnes devant le centre de rétention a témoigné bruyament de sa solidarité avec les prisonniers et dénoncé le sort fait à M. Starotine présent en France depuis 1997.
Mardi 26 août plusieurs militants du RESF se sont rendus très tôt à l'aéroport de Marignane, la police ayant indiqué à M. Starotine qu'il pourrait être expulsé.
Fausse alerte heureusement mais les militants du RESF appellent toutes les personnes révoltées par cette énième indignité d'Etat à se tenir prêtes à agir afin que 3 enfants ne se voient pas priver de leur père définitivement.
Interpeller la préfecture des Bouches du Rhône :
Préfet Michel SAPPIN michel.sappin@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr
Cabinet du Préfet _cabinet@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr
Secrétariat Général : Tel 04 91 15 64 90 / Fax : 04 91 15 62 10
Standard préfecture : Tel 04 91 15 60 00 - Fax 04 91 15 60 70

voir article La Marseillaise
_______________________________________________________________________________
Communiqué de presse RESF13, jeudi 28 août :

Liberté pour Mikhaïl Starostine, en grève de la faim depuis 22 jours!
Mikhaïl Starostine, ancien légionnaire et actuel sans-papier, est aujourd'hui jeudi 28 août à son 22ème jour de grève de la faim au centre de rétention du Canet. Ce père de trois enfants nés à Marseille ne sait pas si il pourra aller cette année chercher à la sortie de l'école sa fille aînée qui fait sa rentrée scolaire vendredi à l'école St Gabriel.
La situation est des plus critiques aussi bien du point de vue de sa santé(il a perdu à ce jour plus de 12kg) que du point de vue juridique où un recours pour assignation à résidence et une demande d'abrogation de son arrêté préfectoral d'expulsion n'ont à ce jour pas reçu de réponse.
Lundi dernier, à l'initiative du RESF, un rassemblement d'une centaine de personnes devant le centre de rétention a témoigné bruyamment de sa solidarité avec les prisonniers et a dénoncé le sort fait à M. Starostine présent en France depuis 1997.
La durée légale de sa rétention prend fin samedi soir, d'ici là nous sommes particulièrement inquiets des intentions de la préfecture des Bouches du Rhône qui, si elle l'expulse, le sépare de ses trois enfants et l'envoie dans les prisons russes avec certitude. Mikhaïl Starostine a fui la Russie au moment où on voulait l'enrôler dans le conflit en Tchétchénie.
Il est inacceptable que la Préfecture inflige à toute une famille une situation de double peine qui s'enlise depuis déjà plusieurs années. Mikhaïl Starostine est déterminé à continuer son combat tant qu'il ne pourra pas vivre en toute légalité avec sa famille en France.
RESF13
Contacts : 06.26.52.96.21 et 06.31.32.48.65
______________________________________________________________________________

Communiqué de presse RESF13 lundi 25 aout

Liberté pour Michael Starotine, en grève de la faim depuis 19 jours !

La situation de Michael Starotine, ancien légionnaire et sans-papiers, est très inquiétante après 19 jours d'une grève de la faim commencée le 6 Août au centre de rétention du Canet. Son état est aujourd'hui alarmant, il s'affaiblit de jour en jour, a déjà perdu 11kg et commence à avoir des difficultés d'élocution.

Sa famille (sa femme, ses trois enfants en bas age, sa mère et ses deux soeurs) qui vit à Marseille en situation régulière, se montre très inquiète.

Parce qu'il s'est engagé dans l'armée française et qu'il a fui la Russie au moment où on voulait l'enrôler pour le conflit en Tchétchénie, M. Starotine risque les geôles russes s'il est expulsé.

Agé de 30 ans, de nationalité russe, Michael Starotine est entré dans la Légion étrangère en 1997. En 1999, à la suite d'un délit, il est passé en correctionnelle et a purgé une peine de prison de 4 ans au cours de laquelle il a passé un CAP de peintre en bâtiment et a suivi plusieurs stages en informatique. A sa sortie de prison en 2002, il s'est retrouvé dans la situation de double peine puisque la préfecture lui a adressé un arrêté préfectoral d'expulsion et un an d'interdiction du territoire. Pour travailler il a été obligé d'utiliser des faux-papiers ce qui lui a valu d'autres problèmes. En 2003 il s'est marié à la mairie du 15ème avec une femme avec qui il a eu 3 enfants nés respectivement en 2003, 2005 et 2008.

La plus âgée est actuellement scolarisé à l'école St Gabriel.

M. Starotine a fait des erreurs qu'il reconnaît et a purgé les peines requises. Malgré cela, il vit depuis des années sous la menace de l'expulsion alors que sa femme et ses enfants vivent ici. En 2002, Sarkozy défendait l'assouplissement de la Double Peine en disant qu'il était «parfaitement inhumain » de priver des enfants nés en France de leur père.

Qu'en est-il concrètement?

Nous exigeons la libération immédiate et la régularisation de Michael Starotine !

RASSEMBLEMENT DEVANT LE CENTRE DE RETENTION
CE SOIR 25 AOUT à 18h.


Centre de rétention du Canet, bd des Peintures, 13014 Marseille, métro Bougainville
lundi 25 août 2008.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 13-Bouches du Rhône / Actualités
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0