accueil RESF
DON au RESF

Nouvel Obs / Immolation : "Je ne comprends pas le geste de ma mère"

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...
Medias - Nouvel OBS - Le Nouvel Observateur

Immolation : "Je ne comprends pas le geste de ma mère"

 
NOUVELOBS.COM | 20.10.2008 | 16:04

Choquée par l'immolation de sa mère, qui, pour empêcher l'expulsion de son compagnon, un Arménien en situation irrégulière, s'est mis le feu samedi matin devant la prison où il était détenu, la fille de Josiane Nardi accuse le sans-papiers.


C
hoquée par l'immolation de sa mère, qui, pour empêcher l'expulsion de son compagnon, Henrik Orujyan, un Arménien sans-papiers, s'est mis le feu samedi matin devant la prison du Mans où il était détenu, la fille de Josiane Nardi, Vanina, se confie dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui en France daté du lundi 20 octobre.

"Je n'ai jamais vraiment accepté cette relation" [entre sa mère et Henrik Orujyan], dit-elle. "Cette histoire lui est montée à la tête, c'est devenu une galère pour elle. Entre eux, ça allait deux jours, et le lendemain ça se gâtait. (...) Cet homme la frappait, il a d'ailleurs été condamné pour ses violences", poursuit Vanina. "Ma mère était malheureuse, dépressive, et pourtant elle aurait fait n'importe quoi pour lui," affirme-t-elle. "Elle était, comme on dit, sous son influence. Je n'arrive pas à comprendre son geste. Je tiens Henrik pour responsable de ce qui est arrivé à ma mère", conclut la fille de Josiane Nardi, avant d'ajouter : "J'ai mal, et j'ai la haine contre lui".

Geste désespéré

Josiane Nardi s'est aspergée d'essence avant de s'immoler samedi matin devant la prison du Mans, dans un geste désespéré de protestation face à sa situation de clandestin. Les journalistes qu'elle avait convoqués ont tenté de la sauver sans résultat. Elle a été transférée dans un état grave au service des grands brûlés de Tours, où elle est décédée dimanche matin des suites de ses brûlures. Son geste a provoqué une polémique, dimanche, sur la politique gouvernementale en matière d'immigration clandestine. > Lire l'article sur la polémique

Très abattu, son compagnon, Henrik Orujyan, a déclaré dimanche : "C'est encore l'avion qui m'attend. Tout est foutu. Je vais finir par la rejoindre." > Lire sa réaction

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20081020.OBS6698/immolation__je_ne_comprends_pas_le_geste_de_ma_mere.html
lundi 20 octobre 2008.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0