accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 63-Puy de Dôme > Soutiens
Contact

LIBRE ! Expulsion annulée de Nver Mkrtchyan, jeune arménien de 19 ans

 

Jeudi 11/12 en fin de journée :

Nver est devant le centre de rétention du Mesnil-Amelot et sa mère et sa copine sont sur le point de le rejoindre. Il a bien été libéré vers 16h cet après-midi.

Mon amie arménienne va passer Noël avec son mari est ses enfants.

MB, Tours

 

 

 

Réseau national des militants,

collectifs d'établissements, syndicats et associations

pour l'information et le soutien

aux jeunes scolarisés étrangers sans papiers

 

 

 

 

 

 

 

 

Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris -  educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org             

Appel du RESF37 resf37@free.fr contact Chantal Beauchamp : 06 33 04 21 22

 

Expulsion programmée vendredi 12 pour Nver Mkrtchyan, jeune arménien de 19 ans

Né le 18 mais 1990 en Allemagne, mais de parents arméniens, déboutés du droit d'asile, Nver vit

en France depuis quelques années, il a été scolarisé au lycée professionnel D'Arsonval de Joué-les-Tours (37), en CIPPA,  jusqu'en juin 2008 et parle maintenant très bien le français.   Depuis qu'il a 18 ans, Nver se retrouve sans titre de séjour.  Il a été parrainé par RESF-Joué-les-Tours à la mairie de cette ville le 13 juin 2008.

En se rendant à un match de foot il y a un mois, il a été arrêté suite à un contrôle policier, mis en rétention au LRA de Tours, puis transféré au CRA (Centre de Rétention Administratif) du Mesnil-Amelot. Nver, depuis son arrestation a fait confiance aux  autorités françaises, et craint qu'une médiatisation ne le desserve. Sa place est aujourd'hui réservée pour un vol vers l'Arménie  vendredi 12 décembre, vers un  pays qu'il ne connait pas,  où personne ne l'attend, où il n'a jamais vécu !

Toute sa famille proche vit en France, c'est ici qu'il a toutes ses attaches. Sa soeur âgée de 24 ans a un titre de séjour. Elle est depuis peu maman.

Sa mère, Anaït  Mititchyan, est actuellement sous le coup d'une OQTF (Obligation à quitter le territoire français), mais qui n'a pas été mise à exécution.

Son père Mr Mkrtchyan a un titre de séjour "étranger malade".

 

Le seul pays de Nver, c'est la France, il a le droit de vivre ici, avec sa famille et avec son amie,  il doit pouvoir reprendre ses études ici s'il le souhaite. C'est ce que demandent ses camarades du lycée d'Arsonval dans une pétition qu'ils ont envoyée au centre de rétention. C'est ce que demande l'Association des Arméniens du Centre. M. Hortefeux se glorifie d'une politique juste, ferme, équilibrée, pourra-t-il aussi s'honorer d'avoir de cette manière déraciné Nver, si nous le laissons faire ?

 

Pour le moment, il semble que l'Arménie n'ait pas encore délivré le laissez-passer. Il est encore temps de convaincre  l'ambassade de laisser Nver vivre en France.


Ambassade d'Arménie en France.
01.42.12.98.02/01.42.12.98.02 - fax: 01.42.12.98.03 - ambarmen@wanadoo.fr

 

Préfecture d'Indre et Loire

Préfet : M. Patrick SUBREMON

patrick.subremon@indre-et-loire.pref.gouv.fr

Standard  préfecture : 02 47 33 10 10           

Fax : 02 47 64 04 05

 

Fax ministère Hortefeux : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 

Standard 01 77  72 61 00

Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr

Conseiller du ministre : patrick.stefanini@iminidco.gouv.fr

Directeur de cabinet : philippe.bart@iminidco.gouv.fr

Directeur adjoint : guillaume.larrive@iminidco.gouv.fr

Conseillers techniques : sabrina.belkhiri-fadel@iminidco.gouv.fr et

geoffroy.didier@iminidco.gouv.fr

Matignon  :  http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire

Elysée : http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet@elysee.fr

 

 

La mobilisation a fait reculer plusieurs fois le couperet des expulsions : merci à toux ceux qui se sont mobilisés pour

-         la famille Aidel  et leurs enfants Isak et Zakaria : après une forte mobilisation locale,  les préfets des 78 et 92 " ont réexaminé favorablement le dossier" de la famille qui va être régularisée. Leçon évidente de cette affaire et des autres : on ne tape jamais assez fort assez tôt !!!  

-         Didi Samb, (le père de deux enfants placés à l'ASE mais dont il est seul à s'occuper  et qui devait être expulsé à sa sortie de prison) a été   libéré le 3 décembre  par la cour d'appel du JLD de Paris.

 

mercredi 10 décembre 2008.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles