accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 75-Paris > Actions - Evénements > Appels à soutien > Familles, jeunes majeurs (...)
Contact

URGENT : Mobilisation pour empêcher l’expulsion samedi matin d’Amar Chikri, jeune majeur ! EXPULSÉ !!

 

7h40 l’avion a décollé à 7h36, sans aucun incident, donc les passagers, en contact avec les resfiens de l’aéroport n’ont rien vu, rien entendu, il y avait des rideaux à l’arrière ...

7h30 Amar, sorti du CRA avant 5h Les profs, parents, élèves de Voltaire sont en contact avec les passagers dans l’avion le décollage est toujours prévu à 7h35

Vendredi 30/01,18h00

Amar CHIKRI, expulsion prévue demain, samedi à CDG 2F à 7h35 pour Casablanca

Environ 150 lycéens et une quinzaine d'enseignants du lycée Voltaire (11°) se sont rassemblés cet après-midi devant la Préfecture de Police pour demander la libération de leur copain et de leur ancien élève. Amar a quitté l'établissement en juin 2008, la solidarité a cependant fonctionné à plein. Une délégation de prof et d'élèves a été reçue par le directeur du service des étrangers.

En sortant de la préfecture de police la délégation, constatant que la police entourait le rassemblement, a pris la décision de retourner au lycée pour rendre compte de l'audience afin d'éviter tout débordement devant la préfecture, et de discuter, au calme des suites de la mobilisation.

Des enseignants et élèves de Voltaire seront à l'aéroport à partir de 5h30 demain matin.

L'expulsion d'Amar est prévue pour demain matin 7h30. Continuez à faxer, mailez.

 

Eexemple de fax à envoyer à la préfecture

M. le Préfet de Police 
Fax  : 01 53 71 67 23
Mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr


 

Paris, le 29 janvier 2009
 
Objet : demande de libération du jeune majeur AMAR CHIKRI
 
 
Monsieur le Préfet,
 
                    La communauté scolaire du Lycée Voltaire vient d'apprendre qu' Amar CHIKRI, ancien élève du Lycée, 18 ans, sous le coup d'un APRF de la préfecture de police de Paris est au CRA du Mesnil Amelot depuis le 22 janvier 2009.Tous ses recours sont épuisés. L'expulsion d'Amar vers le Maroc est prévue pour samedi matin. Il vient tout juste d'avoir 18 ans, le 6 janvier 2009.
 
                    Amar, s'il est reconduit de force, sera séparé de son père Moussa CHIKRI, résident régulièrement en France. Une situation insupportable pour son père, travailleur sur notre sol, aujourd'hui retraité, qui avait fait venir son enfant sur son passeport en 2004.Cette histoire est exemplaire du sort de relégation que la France a réservé pendant des décennies à ses travailleurs étrangers, les privant de toute véritable
vie familiale.
 
                    Nous, amis, anciens professeurs, élèves, parents d'élèves nous ne pouvons accepter qu'après cinq années de scolarité dans nos collèges et lycées de l'est parisien (collège Pierre Mendes France 20°, Lycée collège Voltaire 11°) il soit reconduit de force au Maroc, alors qu'il vit ici depuis l'âge de 13 ans.
 
                    Pour toutes ces raisons, nous voulons croire, Monsieur le Préfet, que vous saurez prendre une décision humaine, sage et digne : rendre le jeune Amar à son vieux père et leur donner à tous deux la possibilité de vivre en paix sur notre sol. Donnez une chance à Amar pour qu'il puisse poursuivre son projet professionnel.
 
 
Nous ne pouvons abandonner Amar à son sort, un retour forcé qu'il n'a pas choisi.
 
 
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de nos meilleurs sentiments républicains
 
 
Signature
 
Fax_Amar_CHIKRI_2
Fax_Amar_CHIKRI_2.doc
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Paris, le 28 janvier 2009
 
OBJET : Demande de libération d’Amar CHIKRI
 
 
Monsieur le Préfet,
 
 

            Nous venons d'apprendre que le tout jeune majeur Amar CHIKRI, ancien élève du lycée Voltaire, né le 6 janvier 1991 au Maroc, demeurant 158 rue Oberkampf Paris, a été arrêté le 21 janvier , puis transféré au CRA de Vincennes le 22 janvier. Son maintien en rétention a été prononcé par le Juge des libertés et de la détention.

 

            Amar CHIKRI réside en France depuis l'âge de 13 ans, il a été scolarisé au Collège Pierre Mendes France de 2004 à 2005 puis au Lycée Voltaire de 2005 à 2008. Il vit avec son père qui a une carte de résident.

 

            Nous ne voulons pas croire qu'Amar CHIKRI puisse être expulsé dans les jours à venir. Il vient juste d’avoir 18 ans. C'est un jeune homme fragile qui a besoin pour son avenir, de pouvoir terminer son cursus scolaire ici en France.

 

Nous vous écrivons donc pour vous demander sa libération.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos meilleurs sentiments républicains.

 
 
Signature
 
 
 
 
 
 
Fax_Amar_CHIKRI
Fax_Amar_CHIKRI.doc
 

 

vendredi 30 janvier 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :