accueil RESF
DON au RESF

A vos claviers, vos stylos : Mohamed Barkous doit rester en famille en France !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 07-Ardèche ...
Contact

A vos claviers, vos stylos : Mohamed Barkous doit rester en famille en France !

 

Intercédez pour lui auprès de la préfecture, envoyez des courriels ou passez de coups de fil pour dire votre refus de cette politique d’expulsion qui défait les familles. Lisez les éléments suivants pour étayer votre texte.

MANIFESTEZ VOTRE REFUS EN TELEPHONANT OU EN ENVOYANT UNE LETTRE A LA PREFECTURE DE L'ARDECHE

TEL : 08 21 80 30 07

courrier@ardeche.pref.gouv.fr

prefet@ardeche.pref.gouv.fr

amaury.desaintquentin@ardeche.pref.gouv.fr

directeur-cabinet@ardeche.pref.gouv.fr

helene.geronimi@ardeche.pref.gouv.fr

marie-blanche.bernard@ardeche.pref.gouv.fr

 

Ne laissons pas se reproduire le drame de la famille Moussa !

Un père de famille va-t-il être renvoyé dans son pays, laissant sa femme et ses trois enfants à Privas ? Peut-on séparer un père de ses enfants ?

M. Barkous se cache : la police est venue le chercher à son domicile lundi 9 février, mais, fort heureusement, il ne s’y trouvait pas ce matin-là.

M. Barkous, Tunisien, travaille en France depuis plus de 10 ans. Il rendait normalement visite à son père qui y réside et y travaille depuis 1972.

Depuis 1996, il travaille régulièrement en différents lieux de France, en qualité d’ouvrier agricole, déclaré à la MSA. Marié en Tunisie en 1997, il s’installe avec sa femme en France avec leur premier enfant en 2000.

Après la naissance de leur deuxième enfant à Aubenas (07) en 2001, sa femme demande des papiers et obtient pour elle-même un titre de séjour en 2005.

Ses enfants étant tous deux scolarisés à l’école élémentaire René Cassin de Privas, M. Barkous fait lui-même sa demande de titre de séjour en août 2006, et reçoit un récépissé de demande de carte de séjour qui est renouvelé tous les trois mois jusqu’en avril 2008.

Bien que sa situation n’aie pas changé, il reçoit, contre tout attente, une OQTF (Obligation à Quitter le Territoire). Avec son avocat, il dépose un recours gracieux auprès du Préfet de l’Ardèche, puis un recours contentieux au Tribunal administratif de Lyon qui n’a pu être traité sur le fond à cause d’un dépassement de délai dans le dépôt du dossier.

M. Barkous a maintenant trois enfants : Oumaïma (10 ans), Ayoub (7 ans) et Amine (3 ans) ; les deux derniers sont Français. Oumaïma et Ayoub vont à l’école, ils ne connaissent que la France.

Traqué, M. Barkous ne peut plus rentrer chez lui au risque de se voir définitivement séparé de ses enfants. Cette situation est insupportable et inacceptable ! ! !

Si M. Barkous est expulsé vers la Tunisie, il ne pourra plus jamais revoir sa famille, ses enfants seront privés de leur père !   

 

vendredi 13 février 2009.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 07-Ardèche
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0