accueil RESF
DON au RESF

La famille DEMIROVSKI ne doit pas être expulsée !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 25-Doubs > Actions urgentes
Contact

La famille DEMIROVSKI ne doit pas être expulsée !

Dernières nouvelles (lundi 25 septembre 2006, 20h00).

 

Cette après-midi le moral de ces jeunes parents ne semblait pas trop bas durant la conférence de presse. Grande inquiétude, mais le fait d’être entouré par les
militant(e)s de Montbéliard, ça les aide. Les enfants riaient, ils ne se rendent pas compte de la menace terrible qui pèse sur eux. Ils ont tous besoin de notre solidarité.

Leur demande de dossier d’apatride est en cours d’examen auprès des autorités comptétentes. Il reste que le préfet a prononcé une demande d’arrêté prefectoral de reconduite à
la frontière le 11 septembre 2006. Vers quel pays veut-il les expulser ? Sur l’acte de décès de leur parents, le champ "nationalité" n’est pas rensigné. Ce couple est de fait apatride ! Nous ne comprenons pas pourquoi cet arrêté a été
prononcé !

Pour ce qui concerne le logement, le Conseil Général du Doubs a décidé ce matin de leur accorder un appartement. C’est plutôt une bonne nouvelle. Toutefois la
solution proposée est sur Pontarlier (!). Il serait souhaitable que la famille puisse rester sur le secteur de Montbéliard où les enfants sont scolarisés, notamment parce qu’ils sont suivis par les militant(e)s RESF locaux. A défaut, Besançon constituerait une alternative acceptable car RESF y est présent et que les Démirovski ne seront pas tous seuls face à leurs problèmes. Pontarlier, cela
les amène un peu trop près du centre de rétention, tout proche. Les services concernés au Conseil général devaient être joints dans l’après-midi (à suivre...).

Curieusement aussi, la DDASS jointe dans le courant de la journée de lundi, a aussi une solution, mais... sur Pontarlier... Au final, la mairie d’Audincourt prend le relais de celle de Montbéliard pour leur payer deux nuits d’hôtel supplémentaires à partir de ce soir, lundi. Ils ont donc une solution jusqu’à mercredi 27.

Le recours a été rejeté. D’autres procédures sont en cours (demande de la reconnaissance du staut d’apatride, recours en appel) mais ces procédures nécessitent du temps. Plus que jamais la mobilisation est nécessaire pour sauver
les Démirovski de la violence vers laquelle les autorités françaises risquent de les conduire s’il devait y avoir une expulsion vers la Macédoine ou le Kosovo.

Leur sort est désormais et plus que jamais entre les mains du préfet du Doubs, préfet de région, qui peut, seul, décider de suspendre ou d’anuler l’arrêté prefectoral de reconduite à la frontière du 11 septembre. La mobilisation se doit d’être importante !

Prochain rendez-vous : devant la préfecture du Doubs, à Besançon : mercredi 27 septembre à 18h : SOYONS NOMBREUX !

Pour celles et ceux qui ne peuvent venir pensez à envoyer et faire envoyer des messages au préfet (modèle de courrier sur la page mentionnée plus bas)

Pour RESF25,
Patrice Salzenstein et Judith Fouillard

Plus d’infos (tracts, articles à télécharger etc...) au lien suivant :
http://mvtpaix25.free.fr/2006/060902-Demirovski.htm

mardi 26 septembre 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 25-Doubs / Actions urgentes
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0