accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF > LA VIE DU RÉSEAU > Jeunes majeurs -> > Portraits de jeunes majeurs
Contact

JULIETH « Pas droit à la dignité, pourtant nous ne sommes coupables de rien. Pas le droit d’exister, ni en classe, ni avec les copains, même dans la communauté : nous devons cacher notre situation. Pas le droit ….. »

 

13 mai 2009, Julieth est la voix des jeunes sans papiers au rassemblement de Paris et lit avec beaucoup d’émotion les doléances rassemblées par les jeunes de Montpellier.

Elle a 20 ans, prépare le bac ES en Terminale au lycée Maximilien Sorre de Cachan (94)

Julieth est venue de Colombie en France en 1998 avec ses parents et son frère, pour vivre dans ce pays où la quasi-totalité de sa famille réside, avec la nationalité française ou un titre de séjour.

A 9 ans, Julieth débute sa scolarité en CLIN (classe d’initiation) et la poursuit jusqu’en 3ème, en 2003 lorsque sa famille décide de retourner en Colombie, où vit sa grand-mère maternelle.

Retour en France en en octobre 2005, Julieth a 16 ans, elle reprend sa scolarité sans problème, elle rêve après le Bac de préparer à Paris I Sorbonne une licence de gestion Economie d’entreprise avec spécialités linguistiques, puisqu’ elle parle couramment 3 langues, en plus du français.

Mais depuis 2007, date de sa première demande de régularisation, elle est hors la loi, avec le couperet d’une obligation à quitter le territoire. Pour le préfet, Julieth n’a droit à rien, ni carte étudiant élève, elle ne fait pas d’études supérieures, ni titre vie privée familiale, elle n’est pas en France depuis suffisamment longtemps (1998 – 2003 : ça ne compte pas !). Conclusion du refus de séjour : rien ne s’oppose à la reconstitution de la cellule familiale hors de France …Au moment même où après plusieurs refus , son père a enfin obtenu un titre de séjour salarié . …

 

Julieth est sortie de l’ombre et du silence. Au lycée de Cachan, depuis 2005, Marie Calliste, Jin Yong, Cheikh Baba, tous élèves sans papiers ont obtenu leur titre de séjour grâce à la forte mobilisation de leurs camarades et leurs profs. Vendredi 22 mai, Julieth ira avec eux déposer à la sous préfecture de l’Haÿ les Roses une nouvelle demande de régularisation.

Pour Julieth comme pour tous les jeunes majeurs sans papiers, la loi doit changer

 

vendredi 22 mai 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
À L'AGENDA
mercredi 23 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW