accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 90-Territoire de Belfort ...
Contact

Le Pays / Immigration : des sans-papiers se sont installés devant la Bourse du travail à Paris

 

Des sans-papiers, évacués mercredi de la Bourse du travail à Paris, sous la pression de la CGT dont ils occupaient des locaux, se sont installés sur le trottoir en face du bâtiment, sous surveillance policière.

«Environ 150 personnes se sont installées sur des matelas, y compris des enfants», a déclaré à l'AFP, Richard Moyon, membre du Réseau éducation sans frontières (RESF). «C'est le début d'un nouveau Cachan», a-t-il ajouté, faisant référence au squat géant qui avait eu lieu en 2006 dans le Val-de-Marne.

La préfecture de police de Paris a confirmé que des personnes s'étaient installées sur le trottoir de la rue Charlot (IIIè ar.), mais sans donner de chiffres. Elle a indiqué que des forces de police étaient sur place, mais que «la situation était calme», vers 01H15 du matin.

M. Moyon a précisé que des dizaines de militants de RESF étaient également sur les lieux pour soutenir les plusieurs dizaines de sans-papiers, délogés la veille sous la pression de la CGT de locaux du syndicat qu'ils occupaient depuis 14 mois à l'intérieur de la Bourse du travail.

Selon le syndicat, les sans-papiers demandaient «une aide à la régularisation de leur dossier» mais leur coordination aurait refusé «toutes les propositions» syndicales.

De son côté, la coordination nationale des sans-papiers, a mercredi, dans un communiqué, fait état d'une intervention d'«une centaine de nervis du service de sécurité de la CGT portant des cagoules, armés de barres de fer, de bâtons, de gaz lacrymogènes» pour les déloger.

La coordination avait aussi fait état de l'usage de gaz lacrymogènes par la police --qui n'a pas participé à l'évacuation-- après la fin de l'occupation pour disperser les sans-papiers se trouvant devant la Bourse du travail.

Selon la préfecture de police, il a été fait usage d'un seul aérosol lacrymogène, lorsqu'un manifestant s'est violemment opposé aux forces de police.

jeudi 25 juin 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
  • Ce média mentionne... :
    RESF
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles