accueil RESF
DON au RESF

Scandaleux ! Fatoumia : le préfet ne tient pas compte des décisions de justice

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 77-Seine et Marne > Communiqués et demandes de soutien
Contact

Scandaleux ! Fatoumia : le préfet ne tient pas compte des décisions de justice

 

Collectif d’Ozoir-la-Ferrière du
Réseau Education Sans Frontières

Rappelez-vous :
Le préfet de Seine-et-Marne avait, le 12 août, refusé à Fatoumia (lycéenne à Lino Ventura à Ozoir-la-Ferrière - 77) le droit de résider (même provisoirement) en France en lui adressant un APRF (Arrêté Préfectoral de Reconduite à la Frontière) ; en clair, il l’expulsait.
Avec l’appui des collectifs RESF d’Ozoir, de Seine-et-Marne, elle avait fait appel auprès du Tribunal Administratif de Melun. La décision du préfet avait été annulée par le tribunal administratif le 28 août.
Cette décision faisait suite à une mobilisation importante de nombreux gens de c ?ur (plus de 800 signatures de protestation, des soutiens d’enseignants des secteurs public et privé, de sénateurs seine et marnais, de la députée de notre circonscription, d’une cinquantaine de personnes venues la soutenir lors de la séance du tribunal, des courriels envoyés de toute la Seine-et-Marne et adressés au préfet, ...).
Dans de nombreux articles la presse locale et nationale, à la radio, à la TV ce cas fut plusieurs fois cité, notamment lors de son parrainage républicain, fin juin et de l’annulation de l’APRF.
Nous avions tous ensemble obtenu une grande victoire : Fatoumia n’était pas expulsable.
Le TA demandait au préfet de réexaminer sa position. Il délivra une APS (Autorisation Provisoire de Séjour) de 15 jours qui arrivait à expiration le 4 octobre.

Le 3 octobre, des représentants de RESF ont accompagné Fatoumia en préfecture pour retirer un titre de séjour digne de ce nom. C’était ignorer la détermination du préfet dans sa participation active à la chasse aux jeunes étrangers décidée par Sarkozy, ministre de l’intérieur.
Le préfet devait revoir sa décision initiale. Il l’a fait.... Il confirme sa première décision et de ce fait persiste à refuser à Fatoumia le droit de séjourner en France.
Nous assistons à un véritable harcèlement moral. Quel danger Fatoumia fait-elle courir à notre pays ? Fait-elle partie d’un groupe de dangereux terroristes ?
Il faut repartir dans les procédures, mais surtout dans un soutien encore plus large, plus déterminé. Des actions de solidarité sont en préparation._
 ? Signez et faites signer la pétition sur la rubrique :
_Seine et Marne - Pétitions
 ? Envoyez FAX et courriels au préfet de Seine et Marne (n’oubliez pas d’en adresser un double à RESF 77)
- Courriel du préfet : jacques.barthelemy@seine-et-marne.pref.gouv.fr
- Fax de la préfecture : 01 64 37 10 35

dimanche 8 octobre 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 77-Seine et Marne / Communiqués et demandes de soutien
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0