accueil RESF
DON au RESF

Appel à fax/mails : Acharnement contre la famille Jusufi

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 01-Ain > Actions

Appel à fax/mails: Acharnement contre la famille Jusufi

 

Le gouvernement et le ministre de la casse des familles poursuivent inexorablement leur politique, par exemple dans l'Ain :

La préfecture demande le maintien en centre de rétention, le juge se prononce contre ce maintien Le procureur fait appel. Pourquoi un tel acharnement?

Dans son édition du 11 septembre 2009, le Progrès de Lyon informait ces lecteurs que le préfet de l'Ain, Régis Guyot, a reçu cette semaine un courrier du collectif Réseau éducation sans frontières attirant son attention sur la situation de M. Jusufi. Placé au centre de rétention de Saint-Exupéry, ce Kosovar albanais est le papa de quatre enfants scolarisés à Oyonnax. Son épouse dont « la santé nécessite des soins non disponibles dans son pays », selon l'avis du médecin inspecteur de santé publique de l'Ain, est seule depuis quinze jours.

RESF a demandé au préfet de l'Ain de réexaminer le cas de cette famille qui avait fui Mitrovice, zone de turbulences dangereuses au Kosovo. RESF demande au préfet de prendre les dispositions pour que M. Jusufi soit libéré, « au nom de tous les principes auxquels notre République est attachée et de toutes les conventions dont elle est signataire ».

Samedi 12 septembre, le juge des libertés et de la détention a décidé que le maintien de M. Jusufi en centre de rétention était injustifié, pendant quelques heures M.Jusufi a cru qu'il pourrait enfin rejoindre sa famille qui l'attend à Oyonnax, mais le procureur en a décidé autrement, il a fait appel : M.Jusufi devra rester au centre de rétention pour comparaitre en appel devant le juge des libertés et de la détention ce lundi 14 septembre. Toute la famille Jusufi, les marraines et parrains républicains des enfants placent tous leurs espoirs dans la sagesse de ce tribunal.

Le Préfet de l'Ain n'a pas, jusqu'à maintenant, jugé nécessaire de recevoir les personnes qui soutiennent la famille, il semblerait qu'il laisse cette machine à expulser faire son travail sans vouloir y apporter la dimension humaine qu’il a la possibilité de donner pour que la loi puisse s'appliquer avec discernement.

Depuis 18 mois en France cette famille a été « déplacée » 6 fois, les enfants sont restés de longs mois descolarisés, aujourd'hui ils sont séparés, dans l'angoisse de voir leur père, leur mari expulsé. La France était leur espoir, c'est devenu un cauchemar et pourtant l'idée de retourner au Kosovo est impensable.

 Nous nous interrogeons sur les motifs d'un tel acharnement à expulser M.Jusufi, est-ce l'effet des quotas d’une politique pourtant qualifiée par le ministre de «  juste, équilibrée et humaine »?

Contact sur ce dossier :  Michel Cabaussel  06 84 71 26 61    

 

Préfecture de l’Ain Tel : 04 74 32 30 00  , Secrétariat 04 74 32 30 01  regis.guyot@ain.pref.gouv.fr

Directrice de cabinet Fax : 04 74 23 26 56   violaine.demaret@ain.pref.gouv.fr

Secrétaire général Fax : 04 74 32 30 99  dominique.dufour@ain.pref.gouv.fr

lundi 14 septembre 2009.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 01-Ain / Actions
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0