accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 75-Paris > Actions - Evénements > Manifestations, rassemblements
Contact
 RESF - logo cartouche et texte

Communiqué Resf75 : ENFANTS EN RETENTION, FAMILLES DEMEMBREES, ADOLESCENTS JETES A LA RUE A CALAIS, SUPPRESSION DE LA DEFENSEURE DES ENFANTS ET DE LA CNDS, TROP C’EST TROP ! IL FAUT REAGIR !

 
Voir les photos du 27 septembre 2009

L’été a été marqué par une recrudescence du placement de familles entières en rétention, tout le monde cueilli au saut du lit, papa menotté, les parents rudoyés et humiliés devant leurs enfants. Et même si les mobilisations et la conscience de certains juges ont empêché la plupart des expulsions de familles d’aller à leur terme, le traumatisme sur les enfants (et les parents !) est dévastateur.

Cet été aussi, plusieurs pères ont été expulsés, abandonnant de force, au minimum pour des années, parfois définitivement, leur compagne et leurs enfants à la misère, à l’angoisse et à la honte.

A ces drames, Monsieur Besson a souhaité en ajouter un autre : la destruction de la Jungle, ces abris de branches, de cartons et de film plastique, dans lesquels les migrants de Calais et des environs survivent en attendant de passer en Grande-Bretagne. Irakiens et Afghans pour beaucoup, ces tout jeunes gens – dont 40% de mineurs, certains de 12 ans ! ‑‑  ont fui leur pays de misère et en guerre. Ceux qui sont arrivés jusqu’à Calais ont parcouru des milliers de kilomètres et pris tous les risques. Au lieu de les accueillir, de les protéger, de les former pour qu’ils soient peut-être l’Irak ou l’Afghanistan de demain, le gouvernement français les pourchasse, les jette à la rue, les prive de soins. Quand, enfin, il leur a accordé, après des mois de refus, la possibilité d’une douche de temps en temps, ce n’est pas dans leur intérêt mais pour éviter la propagation d’une épidémie de gale.

L’assaut violent de centaines de policiers contre ces tout jeunes gens, la destruction au bulldozer de leurs cabanes et de leurs quelques biens (couvertures, ustensiles de cuisine), l’abattage des arbres à la tronçonneuse, sont des gestes odieux et gratuits. Les mineurs ne sont pas expulsables. Les Irakiens, les Afghans, les Palestiniens venus de pays en guerre, non plus.

On comprend, dans ces conditions, les raisons du gouvernement de supprimer la fonction de Défenseure des Enfants. Actuellement dirigée par Dominique Versini, ancienne ministre de Chirac, cette autorité indépendante intervient dans les situations où les intérêts de l’enfant sont menacés. Elle a maintes fois protesté contre l’enfermement d’enfants en centre de rétention ou contre le démembrement de familles. Des prises de position qui ont déplu. La Défenseure des Enfants doit disparaître.

La politique du gouvernement ne doit rien au hasard. Enfermement des enfants, démembrement des familles, chasse aux jeunes étrangers de Calais, disparition de la Défenseure des Enfants sont les éléments cohérents d’une même politique inhumaine. Une politique qu’on ne peut pas laisser passer.

Il faut dire que trop, c’est trop ! Il faut arrêter ça !

RASSEMBLEMENT DE PROTESTATION

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 16H 6 17 H
PARVIS DE NOTRE-DAME

Chammah Dieumerci (5 ans et demi) et son père Joao Abel Gabriel (placé en rétention laissant son fils livré à lui-même) seront présents.

Ont d’ores et déjà annoncé leur participation : Sylvie Copyans (Association Salam Calais), Michel Andrieu (cinéaste), Patrick Braouezek (député PCF), Cali (Artiste), Pierre Laurent (PCF) ainsi que des représentants de PS, du PG et du NPA.

 

vendredi 25 septembre 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles