accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 92-Hauts de Seine > Archives > Suzilène, lycéenne expulsée (...)
Contact

Nanterre (92) Rassemblement pour Suzylene

 

VENDREDI 20 OCTOBRE, RENDEZ-VOUS DEVANT LE CONSEIL GENERAL POUR ACCUEILLIR N. SARKOZY AU CONSEIL GENERAL !!!!!

Rendez-vous vendredi 14h30 devant le Conseil Gnral.
Conseil Gnral des Hauts de Seine
2 bd Jacques Germain Soufflot 92000
NANTERRE
RER A
Nanterre Universit

COMPTE RENDU DE LA MANIFESTATION DU 18 OCTOBRE ET DE L’AUDIENCE A ’Inspection Acadmique

Une centaine d’lves ont dfil depuis la place de Belgique la Garenne Colombes jusqu’ la prfecture, prcde d’une camionnette et d’une sono fourni par l’UD CGT 92 pour arriver en Prfecture vers 15 heures.

Le cortge tait constitu essentiellement des lves et enseignants du LP Valmy et d’autres LP, mais aussi d’tablissements de Colombes, de membres du RUSF (Rseau Universitaire Sans Frontire de Paris X), de militants syndicaux (UD CGT 92, CGT Education, FSU, Solidaires et Sud Education) et d’organisations de jeunesse (FIDL, SOS Racisme) (voir dpche AFP jointe). Il ont rejoint la prfecture o il y avait d’autres militants (SNES, SNUIPP, FCPE) qui les attendaient ainsi que d’autres militants nanterriens. A noter un comportement et une responsabilit remarquables des lves constats par tous (mme la police !).

Une dlgation de 8 personnes (FSU, CGT, SUD ducation), d’enseignants de Valmy, de la FIDL et SOS racisme, de 2 lycennes de Valmy et d’un reprsentant de la FCPE de Colombes ont t recus par Monsieur Flament (Inspecteur d’acadmie adjoint) assist d’une l proviseure Vie Scolaire (Mme Gouanec).

En introduction l’Inspecteur a soulign que cette situation dpassait les pouvoirs propres de l’Inspection acadmique, mais nous a fait aussi entendre que l’IA avait des responsabilits en terme d’affectation et de suivi de la scolarit des lves. L’coute a t respectueuse et trs attentive avec de trs nombreuses prises de notes de nos deux interlocuteurs.

Nous avons dvelopp la vive motion et la dtermination de tous pour obtenir le retour de Suzilne, mais aussi de s’opposer toute menace concernant d’autres lves scolariss ainsi que les possibles interventions policires dans le dpartement. Nous avons tous affirm que nous utiliserions pour Suzilne (et pour tout autre lve menac) la symbolique de la "Chaise Vide" jusqu’a son retour.

La reprsentante de la FIDL a dclar que la mobilisation pour Suzilne n’est pas seulement l’affaire du seul LP Valmy, ni mme du dpartement, mais de toute la France (12000 tracts distribus). J’ai mentionn l’existence de motions que nous ferons voter dans les conseils d’cole et d’administration. Rgis Signarbieux (CGT et prof dans le LP) rappelle que les enseignants ont alert l’ensemble des autorits de la gravit de la situation entre le 2 et le 9 octobre o les lves se sont mis en grve, l’importance du soutien (3000 signatures pour la ptition). Il a soulign la dignit, l’absence de drapage, la dcision de ne pas bloquer le lyce malgr la grve, le respect des non grvistes. Il a galement dcrit la difficult pour les enseignants d’encadrer et de soutenir ces lves, certains en grande dtresse psychologique. L’IA a constat et rendu hommage au lves et la tche difficile des enseignants. Rgis a fait tat de la rponse faite au Snateur vert Desessard (qui a rendu visite Suzilne) par le cabinet du Ministre de l’Intrieur de la possibilit pour Suzilne d’obtenir un passeport et de constituer un dossier tudiant avec un visa du Consulat de France. Marie Laure Meyer, conseillre rgionale PS essaye de son ct de faire intervenir une association au Cap Vert pour aider Suzilne dans ses dmarches. Les lves, bien qu’intimides, sont intervenues plusieurs reprises pour demander ce que pouvait faire l’IA pour Suzilne (son retour ou la constitution de dossier pour le retour...), demander l’interdiction de l’intervention de la police (pas seulement par le Chef d’tablissement). Elle ont clairement affirm qu’elle n’accepteraient jamais le dpart de leur camarade et qu’aprs beaucoup de calme et de volont d’tre couts, beaucoup de haine pouvait se dvelopper si aucune rponse ne leur tait apporte. Nous avons soulign nous aussi la ncessit d’apporter des rponses fortes nos attentes communes. Nous avons soulign qu’ l’occasion de ce mouvement, beaucoup d’lves sans papiers s’taient manifests, que de nombreux cas existent dans les coles collges et lyces et aussi l’universit (prsence du RUSF la manif), et galement lers lves de la MGI (CIPPA...).

Dans sa rponse l’IA a pris (nous sommes plusieurs le penser dans la dlgation) la mesure de l’importance du problme en soulignant sa responsabilit de scolariser les lves quelqu’ils soient et aussi d’apporter des rponses. On a senti la possibilit de leur part d’aider Suzilne dans ses dmarches de dossier et qu’une question sera pose par les autorits acadmiques lors des rencontres programmes des diffrents services de l’Etat par le Prfet. Une rponse nous sera alors donne. Une information sera galement donne aux responsables d’tablissement dans le secteur de responsabilit de l’IA.

En guise de conclusion, notre sentiment est que mme si les pouvoirs de l’Inspection Acadmique sont limits dans le domaine qui nous mobilise, cette manifestation t trs positive et a leur a permis de mesurer l’ampleur de notre dtermination commune, que des drives sont possibles dans les tablissements avec des perturbation fortes dans la vie scolaire et dans la scolarit de nombreux lves. Ils ont (semble t-il) compris (contrairement aux autorits prfectorales) l’urgence d’apporter des rponses, aux enseignants , aux lves, aux familles, aux chefs d’tablissements. Attendons les rponses.

Rendez-vous vendredi 14h30 devant le Conseil Gnral.

vendredi 20 octobre 2006.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles