accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 69-Rhône > Centre de rétention
Contact

FTCR / Lyon : 68 retenus entament une grève de la faim

 

Nous venons de recevoir une pétition de 68 sans papiers, adressé au directeur du centre de rétention de Lyon pour l’informer de leur décision d’entamer une grève de la faim, ce jeudi 15 octobre 2009. Dans cette lettre, les signataires dénoncent la décision du gouvernement d’empêcher la CIMADE «  de faire son devoir », la volonté du gouvernement de suivre une politique d’expulsion basée sur le chiffre uniquement, sans se soucier d’une situation humaine plus complexe. Ils contestent la décision des juges qui  prolongent automatiquement les rétentions, les fausses informations dont ils font l’objet et les reconduites aux frontières pour des pays qu’ils ne sont pas les leurs  Ils réclament leur libération immédiate.

 

La FTCR apporte son soutien aux grévistes de la faim et appelle le gouvernement à réexaminer leur situation en prenant en considération leurs revendications.

 

 

Paris, le 15 octobre 2009

 


 

A l’attention de Mr. Le Directeur du Centre de Rétention 

Lyon le 15/10/2009
 
Monsieur,

On vous informe qu'à partir de ce Jour on a entamé une Grève de la Faim, pour les raisons suivantes :

1- Le Gouvernement empêche la CIMADE de faire son devoir selon la loi.

2- On conteste les décisions des Juges, (Bonjour, 15 jours) qui sont basées seulement sur une politique du chiffre, de 28000 expulsés par année.

3 - On conteste les prolongations automatiques sans examiner du tout nos situations administratives.

4- On conteste les fausses informations de reconduites aux Frontières. Nous ne sommes pas du tout informés de notre départ en direction de nos Pays.

5- Certaines personnes sont renvoyées dans des pays qui ne sont même pas les leur, tandis que d'autres sont renvoyées dans leurs pays sans l'autorisation du Consulat des pays concernés.

ON EXIGE NOTRE LIBERATION, ICI, MAINTENANT, TOUT DE SUITE.

6 - On demande l'intervention d'une organisation neutre, pour revendiquer nos Droits selon la Justice, le Liberté, l'Egalité et la Fraternité. La plupart des cas : nous sommes jugées sur la forme et non pas sur le fond.

7 - On demande à la Préfecture de réexaminer nos situations cas par cas.

8 - Certains détenus ont été frappé par la PAF d'autant plus qu'il y avait des mineurs, et nous trouvons cela inhumain, humiliant, il y a de quoi se révolter face à ces actes semblables.

9 - Nous nous plaignons des soins, des médecins. Nous sommes dans un pays laïc, tandis que nos repas ne sont pas cachères, le racisme règne aux centres de Rétentions. La Laïcité n'est pas respectée.

10 - Il faut procéder par une méthode de réadmission des retenus et prendre en considération leurs attachements familiaux.

Signés par 68 retenus du Centre de Rétention Administratif de Saint Exupèry .

 

vendredi 16 octobre 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles