accueil RESF
DON au RESF

Famille Karapetian, lettre au Préfet

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 76-Seine Maritime ...
Contact

Famille Karapetian, lettre au Préfet

 

Monsieur le Préfet......

Nom : …………………………………………  Date et lieu : ………………………

A : Monsieur le Préfet.

Objet : régularisation de la famille Karapetian.

 

Monsieur le Préfet

 

Les membres de la  famille Karapetian ont dû quitter l’Arménie parce qu’ils  ne pouvaient plus y vivre en sécurité.

Ils sont arrivés en France en 2007 : ils ont alors effectué une demande d’asile auprès de l’OFPRA qui a rejeté leur demande par deux fois.

Ils résident actuellement à Maromme et leur fille Hranoush (17 ans) est en première année  de plasturgie au Lycée professionnel Colbert à Petit-Quevilly.

M. Karapetian fait du bénévolat à l’Armée du Salut à Maromme et Marine, la fille aînée, en fait à la boutique d’Artisans du Monde, à Rouen.

 

Depuis le 4 août, M. et Mme Karapetian, ainsi que leurs deux filles  Hélène et Marine (21ans et 23 ans), font l’objet d’une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français).

 

Or, le 9 juin dernier, alors que leurs dossiers pour une première  demande de titre de séjour étaient complets,  vos services ont inexplicablement refusé que ceux-ci soient déposés.

 

M. et Mme Karapetian, ainsi que leurs filles Marine (23 ans) et Hélène (21 ans), n’ont eu connaissance des OQTF que le 13 octobre alors qu’elles avaient été délivrées le 4 août. Ces personnes ont donc été privées de leur droit à contester les OQTF devant le tribunal administratif.

 

En vous priant de tenir compte de cet enchaînement d’irrégularités et sachant qu’un retour en Arménie est inenvisageable,

nous vous demandons, Monsieur le Préfet de la Seine-Maritime

- d’annuler les OQTF qui menacent  quatre membres d’une même famille.

- de considérer leur  situation avec bienveillance et de  délivrer un titre de séjour à

M. et Mme Karapetian afin qu’ils puissent vivre dans la sécurité qu’ils sont venus chercher en France et que leur fille Hranush puisse poursuivre sa scolarité dans les meilleures conditions possibles, ainsi qu’à  Hélène et Marine Karapetian afin qu’elles puissent enfin construire leur nouvelle vie ici en toute sérénité.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma haute considération.

 

 

mardi 27 octobre 2009.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 76-Seine Maritime
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0