accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 69-Rhône > Centre de rétention
Contact

mercredi 18 novembre, l’expulsion de Sergey est annoncée , départ de St Exupéry pour Roissy à 9h20 puis de Roissy à Erevan à 13h15
Expulsé ce 18 novembre 2009

 

VOIR LES FAITS DANS LE JOURNAL FRANCE 3 DU 18 NOVEMBRE

http://www.educationsansfrontieres.org/article24075.html

18 Novembre 2009
Sergey a bien été expulsé par Paris, menottés bras et jambes, il n'a pas pu s'opposer à l'embarquement.
Nous l'avons eu au téléphone à l'arrivée puis après sa sortie de l'aéroport,il a réussi à sortir de l'aéroport sans encombres...
Sa femme, Susanna remercie tout ceux qui ont tenté d'éviter ça.
elle est K.O. pour ce soir mais un peu rassurée par ces quelques nouvelles.
 
Denise
18 Novembre 2009
Une petite vingtaine de personnes ce matin à l’aéroport à Lyon, dont quelques élus.
France 3 était là également.

Information faite aux passagers.
Accueil plutôt ouvert.

Mais alors que Sergey était prévu sur le vol de 9h20 , depuis 5h30 ce matin on n’arrive plus à le joindre.

D’après les contacts avec plusieurs passagers, Sergey n’était pas dans l’avion. Il est sans doute parti par un autre vol, ou par la route,... A moins qu’il soit en garde à vue quelque part...pour l’instant on n’a aucune nouvelle.

On est en contact avec Paris ...

il est encore toujours temps d’intervenir à la Préfecture, au ministère... à l’heure actuel Sergey est toujours en France quelque part.

Mireille
06 31 11 24 29
Ecrivons et signons la pétition.
Prefecture du Rhone
mél + fax préfet : jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr , 04 78 60 49 38

mél + fax secrétaire général : rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 49 38

mél + fax directeur de cabinet : michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr , 04 78 60 15 46

mél + fax directrice de la réglementation : michele.denis@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 41

mél + fax sous-directeur de la réglementation : stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr ou sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 52
 
adresse postale de la préfecture : 106 r Pierre Corneille 69003 LYON
 

Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 Standard 01 77 72 61 00
Ministre :
eric.besson@iminidco.gouv.fr
sp.besson@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général
secretariat.general@iminidco.gouv.fr 
Directeur de cabinet : 
christian.decharriere@iminidco.gouv.fr 
Directeur adjoint du Cabinet :
frank.supplisson@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication
laure.frugier@iminidco.gouv.fr
Conseillère en charge des relations avec le monde associatif, social et culturel 
laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr
Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire
 

Elysée fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html
GUEANT :
claude.gueant@elysee.fr
LOUVRIER :
franck.louvrier@elysee.fr
Maxime Tandonnet (conseiller immigration) : 
maxime.tandonnet@elysee.fr

Mercredi 18 novembre, l'expulsion de Sergey est annoncée
départ de St Exupéry pour Roissy à 9h20
puis de Roissy à Erevan à 13h15

Sergey ne veut pas partir et a très peur de ce qui peut lui arriver en Arménie. Il   refusera vraisemblablement l'expulsion.
RDV a tout ceux qui le peuvent à l'aéroport de St Exypéry au T2 vers 7h (pas trop après). Il faut y être pour l'embarquement des passagers.
Il s'agit de faire de l'information auprès des passagers en leur expliquant qu'il seront sans doute dans un avion-prison... qui embarque un monsieur qu!i ne veut pas partir, qui laisse sa fille de deux ans ici, et qui a de fortes craintes lors de son arrivée à Erevan.

Si vous ne savez pas comment y aller faites le savoir

Si vous y allez et que vous avez de la place dans votre voiture, faites le savoir aussi.
le mieux serait d'envoyer proposition ou demandes de covoiturage  directement sur la liste resfrhone@googlegroups.com.... meme si ça risque un peu d'envahir la liste (ce qui serait bon signe)

Il y a des voitures prévues de la croix rousse
contact ce soir pour départ de la croix rousse (vers 6h30) : 06 70 37 40 55

Les copains parisiens sont également prévenus.

contacts sur place demain matin:
06 31 11 24 29
06 81 51 81 44

Mireille


Ce matin, 17 novembre 2009 en cour d'appel, rue de la Bombarde,  la juge a rejetté toutes les demandes et a usé d'un joli  mot, repris chaque fois qu'il s'agissait du mot  expulsion :, VOYAGE ! C'est discret, distingué...


Mardi 17 novembre 

Sergey a fait appel de la décision du tribunal et passe donc en cour d'appel rue de la bombarde mardi 17 novembre à 11 H;
 
il serait important  qu'il y ait du monde, pour signifier au préfet qu'on suit de près et pour soutenir Sergey;
merci à ceux qui viendront
il faut intensifier, continuer, la campagne de fax ... auprès de la Préfecture du Rhône et du ministère, tous les contacts sont dans l'article : 

signer et faire circuler la pétition http://resf.info/P1343


 
pour RESF denise
pour info ci dessous texte du communiqué de presse envoyé ce jour suivi de la lettre de Susanna au préfet :
Vous trouverez ci dessous  la lettre de Susanna   demandant au préfet d’annuler l’expulsion programmée de son mari  SERGEY actuellement au centre de rétention
A cette lettre elle n’a reçu aucune réponse ;
Elle a de nouveau sollicité le préfet lui demandant de leur attribuer un titre de séjour vie privée familiale à titre humanitaire mais ce deuxième courrier est resté sans réponse ;
Nous avons sollicité une audience commune avec la ligue des droits de l’homme et la CGT sans plus de succès ;
Aujourd’hui nous savons qu’un billet d’avion a été retenu ; pourtant nous savons que Sergey  risque pour sa vie en débarquant sur le sol Arménien ;
Comme dans beaucoup de dossiers c’est derrière un refus de considérer comme authentiques les preuves fournies que se retranche l’OFPRA.
Mais si M et MME M acceptent d’entendre que ces preuves ne peuvent leur permettre d’être reconnus comme réfugiés ils ne peuvent comprendre que le risque encouru ne soit pas envisagé et qu’une autorisation de séjour ne puisse leur être attribuée.
Ne vaut il pas mieux renoncer à une expulsion que de renvoyer un homme vers des dangers qu’on refuse de voir ?
La vie d’un homme a t elle si peu de prix ?
Gayané est née ici, elle y a passé ces deux premières années, dans des conditions certes difficiles mais avec son père et sa mère ; elle doit pouvoir continuer à vivre avec eux deux ;
Nous ne pouvons accepter que des familles soient brisées, des enfants privés d’un de leurs parents, ni que des hommes soient renvoyés vers des situations de danger pour leur vie.
 

Lettre de Suzanna 

 Monsieur Le Préfet,

Par ce mail, je vous prie de ne pas renvoyer mon mari dans son pays d'origine, l'Arménie.
Cela fait déjà deux ans et demi que nous sommes en France, pendant ces années nous avons beaucoup souffert mais ce n'est rien par rapport à ce que nous avons vécu en Arménie.
Pendant ces deux ans, nous avons essayé de prouver à quel point nous étions en danger en Arménie, mais en vain, les preuves matérielles nous manquant.
Votre décision d'expulser mon mari de France représente pour lui un grand danger, cela le conduit à être dans une situation de danger de mort.
Je ne comprends pas que l'on puisse à ce jour en France briser une famille comme cela, comment pouvez-vous priver une enfant de son père et une femme de son mari?
Je ne crois pas que des personnes puissent quitter leur pays sans aucune raison valable. Nous avons tout laissé en Arménie, notre famille, notre maison et à ce jour nous n'avons aucun lieu pour nous loger. Si nous n'avions pas des problèmes aussi importants et graves en Arménie, nous aurions déjà fait le choix d'y retourner plutôt que de continuer à vivre ici dans la précarité..
Je vous prie également Monsieur de permettre à ma petite fille de retrouver son père. Chaque soir, lorsque la nuit est tombée et qu'elle est prête à s'endormir, elle pleure en réclamant son papa. Chaque soir, elle s'endort sans comprendre où son père se trouve. Son papa a été arrêté, elle ne l'a pas revu du jour au lendemain et c'est très difficile pour une petite fille d'à peine deux ans.
Si son père est expulsé du sol français, je perds également mon mari pour toujours.

A ce jour, je me demande où sont les valeurs d'un pays comme la France, pays des Droits de l'Homme, pays des Droits de l'Enfant. Ou est passé votre humanisme?
 Avec mon mari, nous avons vécu en France avec un grand respect pour votre terre et ses habitants, nous avons toujours respecter la loi, mon mari a travaillé pour votre pays et a payé des impôts.
Nous pensions véritablement trouver asile sur votre sol et avoir notre place pour continuer de construire une vie de famille sans peur, sans crainte et en toute sécurité.
Chaque personne a le droit de prétendre à une vie normale, chaque enfant doit pouvoir grandir sans être dans la peur à chaque instant.

Aujourd'hui, je suis profondément triste de me rendre compte à quel point j'ai pu me tromper au sujet de la France.
Je suis effondrée de savoir mon mari en grand danger par un retour en Arménie qu'il faut absolument éviter, je suis effondrée de devoir me retrouver seule à élever mon enfant né ici, mais sachez, Monsieur Le Préfet, que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, pour protéger ma si petite fille et pour essayer de vivre le plus dignement possible en France.
Je ne pourrais faire autrement et sachez également que si nous n'étions pas autant en danger, j'aurais déjà fait le choix de suivre mon mari dans cette terrible épreuve.

En espérant que porterez une attention particulière à ce message, je vous adresse, Monsieur Le Préfet, l'expression de mes sincères salutations.

 

 


Dimanche 15 novembre 2009,

Sergey est maintenu en rétention pour 5 jours....
l'avocate a demandé l'assignation à résidence ... mais le juge l'a rejeté au motif que l'assignation à résidence ne peut pas être demandé lors du deuxième passge au JLD .....

l'expulsion est programmée ...

il faut intensifier, continuer, la campagne de fax ... auprès de la Préfecture du Rhône et du ministère, tous les contacts sont dans l'article : 



 15 NOVEMBRE 2009 - Sauf expulsion ... ou libération .... Serguey sera représenté devant le Juge des Libertés et de la Détention  le 15 novembre à 9h30 ou 10h, 67 rue Servient.

c'est bien s'il y a du monde !


et puis en attendant n'oubliez pas

- de continuer à faxer, téléphoner, envoyer des e-mails, à la Prefecture (on peut le faire plusieurs fois).

   - de signer et faire circuler la pétition http://resf.info/P1343


 

9/11/2009, Mauvaise nouvelle .... Et urgence à réagir

Sergey, en rétention à lyon depuis le 29 octobre, a reçu une réponse négative à sa demande d'asile déposée en rétention... réponse  sans être ni convoqué ni même entendu par visio conférence. 

 

Il est donc urgentissime d'intervenir, de réintervenir à la préfecture et au ministère pour le sortir de là.  Après le refus d’asile, la mobilisation de chacun reste primordiale... Ecrivez, réécrivez, téléphonez, faxez, faites savoir ....
C’est volontairement, et à la demande de Sergey lui-meme, que son nom de famille n’est pas diffusé .... Il a vraiment peur en cas d’expulsion...
Oui, ça fait bizarre d’écrire au Préfet sans mettre de nom ... Mais vous inquietez pas le Préfet, le ministre ... Sont au courant ...  Et vous pouvez toujours écrire “Mr Sergey X..”


Nous craignons  une tentative d'expulsion très rapidement.

Un retour dans son pays est dangereux pour lui; c'est la raison pour laquelle tout ce qui passe  sur internet a été "anonymé" au niveau du nom de famille; mais pas d'inquiétude la préfecture sait très bien de qui on parle.

Encore une petite fille qui perdrait ainsi son papa ?
C’est inacceptable ! Quelle belle manière de marquer l'anniversaire de la convention des droits de l'enfant et comme Meriem (enfant de parents sans papiers) a raison quand elle nous dit: "la convention des droits de l'enfant? Les états signent c'est que des mots pour faire joli"
aidez nous à rendre son papa à GAYANE avant son anniversaire le 29 novembre; elle aura deux ans ; elle est née ici  et doit pouvoir y continuer sa vie avec ses deux parents, sa maman  cherche à la rassurer  mais on sent l'inquiétude s'étendre se partager; comment pourrait il en être autrement ?
Merci à tous ceux qui enverront fax, mail à la Préfecture du Rhône et aux ministères.
 
Rappel de la situation et adresses pour mail et fax ci dessous.

Contact sur ce dossier, RESF Rhône :  Denise Bergeron 06 70 37 40 55 ou Mireille Peloux 06 31 11 24 29
 
Vous pouvez reprendre le texte ci-dessus, en mettant une introduction et une conclusion plus personnelle, vous pouvez aussi rédigez votre lettre à partir des informations factuelles ci dessous. La préfecture lit et comptabilise tout ce qui est envoyé et bien sûr, elle mesure de cette façon le soutien que rencontre cette famille. A nous d'agir et de faire passer le message autour de nous.

Nous sommes nombreux, montrons-le. Ecrivons et signons la pétition.

mél + fax préfet :
jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr , 04 78 60 49 38
mél + fax secrétaire général :
rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr <http://christophe.bay@rhone.pref.gouv.fr/> , 04 72 61 49 38
mél + fax directeur de cabinet :
michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr <mailto:michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr>  ,04 78 60 15 46
mél + fax directrice de la réglementation :
michele.denis@rhone.pref.gouv.fr <http://michele.denis@rhone.pref.gouv.fr/>  , 04 72 61 62 41
mél + fax sous-directeur de la réglementation :
stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr <http://stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr/>  ou sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr <http://sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr/>  , 04 72 61 62 52
 
adresse postale de la préfecture : 106 r Pierre Corneille 69003 LYON
 
pétition : http://resf.info/P1343
 
 
eric.besson@iminidco.gouv.fr
sp.besson@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr
Directeur de cabinet :  christian.decharriere@iminidco.gouv.fr
Directeur adjoint du Cabinet : frank.supplisson@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication laure.frugier@iminidco.gouv.fr
Conseillère en charge des relations avec le monde associatif, social et culturel  laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr
 
Elysée fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html
GUEANT <claude.gueant@elysee.fr>
LOUVRIER <
franck.louvrier@elysee.fr>
Maxime Tandonnet (conseiller immigration)
maxime.tandonnet@elysee.fr
 

Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire

Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00
Ministre


“ Les états signent la convention, c’est que des mots pour faire joli !”.... Meriem (12 ans)
On aimerait pouvoir lui dire qu’elle a tort.


Gayané  va à la crèche. C’est une petite fille dont les yeux pétillent de malice et de curiosité. ... Mais qui comme n’importe quelle petite fille a besoin de son père, de sa mère.
Du haut de ses quelques mois, cette petite fille a déjà largement vécu son taf de galère : peur et angoisse des parents  d’une arrestation, de ne pas  savoir où dormir ...
Gayané est née en France à Lyon ; elle aura 2 ans le 29 novembre 2009 quelques jours après le 20ème anniversaire de la déclaration des droits de l’enfant.

Le 28 octobre elle a vu son père disparaitre
Pourra-t-elle fêter son 2ème anniversaire  avec lui ?
Et pourtant :
« Les États parties veillent  à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré, à moins  que les autorités compétentes ne décident, sous réserve de révision judiciaire  et conformément aux lois et procédures applicables, que cette séparation est  nécessaire dans l’intérêt supérieur de l’enfant. »
Convention  internationale des droits de l’enfant (art.9)

Mr Besson n’a t-il  par ailleurs pas déclaré en juin 2009  que «  le maintien de l’unité  familiale est une règle immuable, générale, plus encore un droit qui  s’applique à toutes les familles, qu’elles soient ou non en situation  irrégulière. »

Serguey et sa femme sont arméniens. Ils sont arrivés en France en mars 2007. Dès leur arrivée, ils ont  fait une demande d'asile qui a été rejetée en février 2009. Ils ont, alors, reçu une Obligation à Quitter le Territoire (OQTF) confirmée au TA en juillet 2009.
Compte-tenu d’éléments nouveaux, une demande de réexamen de la demande d’asile a été envoyée le 27 avril 2009 et en l’absence de réponse renouvelée le 22 sept 2009.
 Ils sont donc en France depuis 2 ans 1/2 et ont tissé des liens avec diverses personnes.
Sergey a travaillé pendant 18 mois dans une entreprise de maintenance. Il a payé des impôts.
Le 23 février 2009, il déposait, avec la CGT, une demande de régularisation au titre du travail, auprès de la préfecture du Rhône. Cette demande est restée sans réponse.

Le 28 octobre il est arrêté en sortant d’une voiture devant le foyer où il logeait. Le 29, il était transféré au Centre de rétention de Lyon.
Une nouvelle demande d’asile a été déposée du centre de rétention avec des éléments nouveaux et sérieux.


Gayané attend son papa.
L'acharnement à démembrer les familles doit cesser.
Nous refusons que Gayané soit comdamnée à dire comme Meriem :
 “ Les états signent la convention, c’est que des mots pour faire joli !”.
 
Contact sur ce dossier Denise Bergeron 06 70 37 40 55 ou Mireille Peloux 06 31 11 24 29
 
Vous pouvez reprendre le texte ci-dessous, en mettant une introduction et une conclusion plus personnelle, vous pouvez aussi rédigez votre lettre à partir des informations factuelles ci dessous.
A nous d'agir et de faire passer le message autour de nous. Nous sommes nombreux, montrons-le. Ecrivons et signons la pétition.


pétition : http://resf.info/P1343

Prefecture du Rhone

mél + fax préfet : jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr  , 04 78 60 49 38


mél + fax secrétaire général : rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 49 38


mél + fax directeur de cabinet : michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr , 04 78 60 15 46


mél + fax directrice de la réglementation : michele.denis@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 41


mél + fax sous-directeur de la réglementation : stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr ou sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr , 04 72 61 62 52

jacques.gerault@rhone.pref.gouv.fr 
rene.bidal@rhone.pref.gouv.fr
michel.tournaire@rhone.pref.gouv.fr 
stephane.beroud@rhone.pref.gouv.fr
michele.denis@rhone.pref.gouv.fr
sylvia.legris@rhone.pref.gouv.fr

 

adresse postale de la préfecture : 106 r Pierre Corneille 69003 LYON

 


Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00
Ministre :
eric.besson@iminidco.gouv.fr
sp.besson@iminidco.gouv.fr
Secrétaire général
secretariat.general@iminidco.gouv.fr 
Directeur de cabinet : 
christian.decharriere@iminidco.gouv.fr 
Directeur adjoint du Cabinet :
frank.supplisson@iminidco.gouv.fr
Conseillère en communication
laure.frugier@iminidco.gouv.fr
Conseillère en charge des relations avec le monde associatif, social et culturel 
laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr

Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire

 


Elysée fax : 01 47 42 24 65
http://www.elysee.fr/ecrire/index.html
GUEANT :
claude.gueant@elysee.fr
LOUVRIER :
franck.louvrier@elysee.fr
Maxime Tandonnet (conseiller immigration) : 
maxime.tandonnet@elysee.fr


mercredi 18 novembre 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :