accueil RESF
DON au RESF

8.11 / Besançon (25) : Il faut sauver Iliassov ROUSSLAN !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 25-Doubs > Actions urgentes
Contact

8.11 / Besançon (25): Il faut sauver Iliassov ROUSSLAN!

Un tchetchene arrete aujourd'hui a Besancon et menace d'expulsion vers la Russie. Rassemblement mercredi 8 nov. à 12h devant la pref de Besançon. Envoyez des messages au préfet!!

 

- Envoyez des messages à la prefecture du Doubs pour demander sa libération et le reexamen de sa situation afin qu’il puisse bénéficier de papiers !!

prefet@doubs.pref.gouv.fr
Jean-Marc.REBIERE@doubs.pref.gouv.fr courrier@doubs.pref.gouv.fr Tél. : 03 81 25 10 00 Télécopie : 03 81 83 21 82

8, bis rue Ch. Nodier 25035 Besançon CEDEX www.doubs.pref.gouv.fr

Alertez la presse régionale, copie de vos démarches : L’Est Républicain : direction.regionalefc@estrepublicain.fr redaction.besancon@estrepublicain.fr

- VENEZ NOMBREUX AU RASSEMBLEMENT organisé mercredi 8 novembre à 12h devant la préfecture du Doubs à Besançon avec demande d’entrevue auprès du préfet afin d’obtenir la libération d’Iliassov et le re-examen de son cas !!!!!!!!

Iliasov ROUSSLAN est né le 7 septembre 1968 (il a 38 ans). Il vivait avant la guerre à Rostov sur le Don en Russie. Il était marié avec une Russe et avait une fille. Ils vivaient heureux.

Lorsque la guerre en Tchetchenie a été déclarée, ils ont fui les persecussions faites par les Russes, pour venir se réfugier en Tchetchenie.

Sa femme et sa fille ont été tuées durant un bombardement russe.

Puis, son père a été également tué durant un bombardement en mai 2003.

Il est venu en France le 4 juin 2003. Demande auprès de l’OFPRA refus en janvier ou février 2004. Recours : négatif en début 2005.

Puis il s’est enfui vers la Belgique. Sa nouvelle femme, Tchetchene, qu’il a épousé suivant les rites Tchtechenes (mariage non reconnu légalement) a été régularisée en Belgique. Pas lui (à cause de "Dublin II").

Il a tenté une régularisation dans le Nord (59). Refus également du Tribunal Administratif de Lille.

Puis il est revenu à Besançon où il vient juste d’être arrêté (aujourd’hui mardi 7 novembre à 17h).

NOUS DEMANDONS SA LIBERATION AINSI QU’UN RE-EXAMEN DE SON CAS. Le statut de réfugié pourrait être délivré en France et lui permettrait de tenter de se reconstruire aux cotés de sa compagne qui est régularisée en Belgique.

Il faut protester auprès de la prefecture du Doubs :

prefet@doubs.pref.gouv.fr Jean-Marc.REBIERE@doubs.pref.gouv.fr courrier@doubs.pref.gouv.fr Tél. : 03 81 25 10 00 Télécopie : 03 81 83 21 82

8, bis rue Ch. Nodier 25035 Besançon CEDEX www.doubs.pref.gouv.fr

Alertez la presse régionale, copie de vos démarches : L’Est Républicain : direction.regionalefc@estrepublicain.fr redaction.besancon@estrepublicain.fr

Plus d’info TENUE TRES REGULIEREMENT A JOUR DANS LA RUBRIQUE "DOUBS"/"ACTIONS URGENTES" :

http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2453

mardi 7 novembre 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 25-Doubs / Actions urgentes
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0