accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 51-Marne > Medias
Contact
Medias - L

Une régularisation à titre exceptionnel réclamée

 

Une régularisation à titre exceptionnel réclamée


La Cimade demande au préfet Jean-Paul Savy d'user de son pouvoir discrétionnaire « et tenant compte d'erreurs manifestes d'appréciation de leur dossier, tant par la CNDA que par la Cour d'appel administrative de Nancy, de leur accorder une régularisation exceptionnelle à titre humanitaire auquel s'ajoutera bien sûr le droit de travailler. »


« On nous dit qu'on ne peut rien contre la chose jugée. C'est un mensonge », s'offusque Arlette Sauvage, textes à l'appui, qui dénonce la politique de chiffre imposée aux services de l'Etat. « Quand on voit qu'on reconduit des gens dans un pays en guerre, mais où va-t-on ? »


La militante s'étonne du traitement réservé à cette famille. « L'État leur donne 55 euros par semaine (NDLR : que la famille Sabani explique compléter pour aider sa sœur). On maintient des gens dans la détresse mais on leur refuse l'accès au travail. »


Cinq ans d'aides au compte-gouttes, dont trois années d'hébergement en foyer… sans jamais permettre leur autonomie financière. Nusreti a écrit à la préfecture : « Je voudrais, et ma femme, aussi, que vous nous donniez seulement trois mois pour que nous puissions vous montrer. »


Interrogé, le secrétaire général de la préfecture des Ardennes n'a pas donné suite à notre sollicitation.


Si vous souhaitez apporter votre soutien au groupe de la Cimade, tél. 06.13.01.18.91.

mardi 22 décembre 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW