accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 34-Hérault
Contact
Medias - Le Midi Libre - Le Midi-Libre - Midi Libre

Montpellier. Le préfet reçoit la défense des sans-papiers

MOBILISATION : Les associations ont dénoncé la lenteur de traitement des dossiers
 
source : Le Midi Libre

Il y a une semaine, lors de la journée internationale des migrants, elles avaient décliné la proposition d'une nouvelle rencontre avec son directeur de cabinet... Hier, les différentes associations mobilisées autour des sans-papiers n'ont donc pas manqué le rendez-vous obtenu avec le préfet Claude Baland en personne.

L'événement traduit assez bien les tensions apparues au cours des derniers mois entre les services de l'État d'un côté et les militants pour les droits des sans-papiers et demandeurs d'asile de l'autre. Hier, lors de l'entretien, Chantal Germain, l'une des animatrices de Réseau éducation sans frontières, a ainsi insisté sur les « dysfonctionnements » du service des étrangers de la préfecture, accusé notamment un certain arbitraire lors de la réception des documents. « Si on les accompagne par exemple, les dossiers ne sont jamais refusés. C'est ce que j'appelle le pouvoir du guichet. » Avec les autres associations, Chantal Germain reproche aussi aux services de l'État la lenteur dans le traitement des dossiers, considérée comme un moyen de dissuader les candidats aux titres de séjour, même provisoires. « Un demandeur d'asile doit souvent attendre trois semaines pour obtenir un rendez-vous », regrette une autre militante.

A l'issue de cette entrevue avec Claude Baland mais également avec son directeur de cabinet Marc Pichon de Vendeuil, les sentiments étaient toutefois partagés entre la satisfaction d'avoir pu présenter certains cas précis - avec des réponses positives à condition que les papiers tombent effectivement - et la confirmation que deux analyses très différentes étaient en confrontation. « Il nous a dit qu'il y avait la réglementation d'un côté et le sentiment, la compassion de l'autre, qu'il était donc difficile de dialoguer », notait Chantal Germain.

Le préfet a cependant annoncé la création d'une commission spécifique de suivi des dossiers, animée par un nouveau directeur de l'immigration et de l'intégration. Et à laquelle seront associées les organisations de soutien aux sans-papiers qui le souhaitent. Une première réunion est programmée pour le mois de janvier.

mercredi 30 décembre 2009.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles