accueil RESF
DON au RESF

AFP : 200 personnes en soutien à un ancien athlète international menacé d'expulsion

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...
Medias - AFP - Agence France Presse

200 personnes en soutien à un ancien athlète international menacé d'expulsion

 
source : AFP

Environ 200 personnes, élus, associations, collégiens et lycéens se sont rassemblés mercredi à Chelles à l'appel du Réseau éducation sans frontières (RESF) pour soutenir Joseph Loua, ancien athlète international guinéen menacé d'expulsion, a constaté une journaliste de l'AFP.
Joseph Loua bénéficiait d'une "carte de séjour +compétences et talents+ délivrée par l'Espagne, où il a vécu 10 ans, au titre de son statut d'athlète de haut niveau", a expliqué Thierry Desassis de RESF. Mais ce sésame "pour rester en Europe, après sa retraite des stades, n'a pas été renouvelé", a-t-il poursuivi.

"Je sors moins et jamais seul car si on m'arrête, je vais au centre de rétention, je ne veux pas prendre de risque, je pense à ma famille", a déclaré à l'AFP Joseph Loua, âgé de 34 ans, ancien champion international du 200 m qui vit à Chelles depuis 2005.

La secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet, et l'ancien champion du monde d'athlétisme Stéphane Diagana, ont exprimé leur soutien à M. Loua malgré leur absence.
"J'ai été sponsorisé par la France, l'Espagne et le Comité international olympique (CIO), j'ai concouru aux Jeux olympiques d'Atlanta et de Sydney sous les couleurs de la Guinée et remporté de nombreux meetings, notamment la médaille d'or des Jeux de la francophonie en 1997", a raconté M. Loua.
Avec ce parcours, "je me considérais comme français", "je ne le suis pas encore mais j'ai confiance", a ajouté M. Loua, précisant qu'il attend prochainement "la décision de la cour d'appel de Paris suite au rejet de (sa) requête" devant le tribunal administratif de Melun en novembre dernier.

"La préfecture lui a délivré une obligation de quitter le territoire français (OQTF) en mai dernier après sa demande de régularisation faite en décembre 2008", a précisé Thierry Desassis.
Pour Bernard Amsalem, président de la Fédération française d'athlétisme, il n'est "pas supportable de voir un de ses talents en difficulté à cause d'un ensemble de loi qui empêche de vivre paisiblement".

 

jeudi 21 janvier 2010.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0