accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 45-Loiret >
Najlae
Contact
Medias - VousNousIls - Dépêches de l

Marocaine expulsée : manifestation devant la préfecture du Loiret pour Najlae

 
source : VousNousIls

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Orléans pour réclamer le retour de Najlae, une lycéenne marocaine de 19 ans expulsée le 20 février après avoir porté plainte pour des violences infligées par son frère.

"Najlae doit revenir, être protégée et régularisée", a déclaré Ségolène Petit, porte-parole du Réseau éducation sans frontières (RESF) qui appelait à la manifestation. Celle-ci a réuni près de 500 personnes selon la police et un millier selon les organisateurs.

Parmi les manifestants réunis devant la préfecture du Loiret figuraient notamment une trentaine d'élus socialistes, verts et communistes ceints de leurs écharpes tricolores, dont le président de la région Centre, François Bonneau (PS), et le sénateur Jean-Pierre Sueur (PS).

"Personne ne comprend le sort fait à cette jeune femme", a déclaré ce dernier à l'AFP.

"Au moment où l'Assemblée nationale vote une proposition de loi contre les violences faites aux femmes, comment comprendre qu'une lycéenne de 19 ans venue se plaindre de violences reçoive comme réponse une expulsion expéditive?", s'est-il interrogé.

L'élu a précisé avoir demandé par courrier au Premier ministre François Fillon l'octroi d'un visa pour la jeune marocaine puisse "poursuivre ses études" en france. "J'espère être entendu", a dit le sénateur.

La préfecture du Loiret a annoncé qu'elle recevrait les membres du comité de soutien à Najlae mardi.

Selon RESF, la jeune fille, qui était scolarisée au lycée professionnel Dolto d'Olivet, vivait en France depuis 2005 parce qu'elle avait voulu échapper à un mariage forcé dans son pays, mais était maltraitée par le frère chez qui elle résidait.

Elle avait été placée en garde à vue et immédiatement expulsée après avoir porté plainte à la gendarmerie de Château-Renard il y a un mois. Elle faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français remontant au 24 novembre 2009.

lundi 1er mars 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA
samedi 19 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles