accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 45-Loiret > Najlae
Contact
Medias - TV - FR3 - France 3

Sans papier : la mobilisation continue pour Najlae

 
- Comité de soutien de Najlae - Lycée Dolto à Olivet (45) - 5 mars 2010 -

Comité de soutien de Najlae - Lycée Dolto à Olivet (45) - 5 mars 2010

© France 3

Environ 150 personnes se sont réunies devant le lycée Dolto d'Olivet (45) où était scolarisée la jeune fille.

Najlae a été expulsée il y a bientôt deux semaines vers le Maroc à la suite d'une plainte pour violences qu'elle venait déposer à la gendarmerie. Mal lui en a pris ! La jeune fille n'est pas en règle. Les bleus et les ecchymoses dont elle est couverte, conséquences des coups administrés par son frère, n'inspirent aucune pitié aux gendarmes.

Ces derniers la placent immédiatement en centre de rétention en vue d'une expulsion vers son pays d'origine où elle se trouve toujours en ce moment. Le comité de soutien de Najlae se mobilise depuis pour obtenir le retour de la jeune marocaine. 
Une prochaine manifestation organisée par le Réseau Education sans Frontières est prévue à Château-Renard le 6 mars.
> voir la vidéo ci contre : Sit-in en soutien à Najlae au Lycée Dolto (45)
Intervenants : Stéphanie et Floriane (amies de Najlae), Catherine Sindou (Habitante d'Olivet) et Katrine Laevens (Professeur d'anglais)



Dépêche AFP - 5 mars 2010 - 17h20

Expulsion d'une lycéenne marocaine: Harlem Désir (PS) écrit à Hortefeux
Le numéro deux du PS, Harlem Désir, a demandé au ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, de permettre "sans attendre" le retour en France de la lycéenne marocaine. A l'approche de la journée des femmes le 8 mars, le député européen rappelle dans une lettre que le Premier ministre François Fillon avait proclamé la lutte contre les violences faites aux femmes "grande cause nationale 2010". […] Pour lui, "cette expulsion dément de façon cinglante" les promesses de Nicolas Sarkozy qui, lors de la campagne présidentielle, le 14 janvier 2007, déclarait : "Je veux être le Président de la France des droits de l'homme. Chaque fois qu'une femme est martyrisée dans le monde, la France doit se porter à ses côtés". "Tout, dans cette affaire, fait offense à la République. Je
 vous demande donc de reconsidérer et d'annuler la décision d'expulsion de votre Préfet".

vendredi 5 mars 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles