accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 63-Puy de Dôme > Rassemblements, manifestations
Contact

URGENT : Ziyed a été arrêté ce mardi 16 mars

 

 Ziyed, étudiant en licence 3éme année d'informatique, sous le coup d'une OQTF vient d'être arrêté et mis en garde à vue aujourd'hui, 16 mars, à 11h10. 

Nous demandons la libération immédiate de Ziyed

RASSEMBLEMENT CE SOIR A 18H

DEVANT LA PRÉFECTURE
 
 
URGENT :
Signons la pétition pour la libération et la régularisation de Ziyed.
 
Ecrivons nombreux au préfet d'Auvergne, Patrick Stefanini pour exiger la libération et la régularisation de Ziyed. Ci dessous, un modèle de lettre (à modifier à votre gré).
 
Monsieur le Préfet,
Ziyed Tlili, étudiant tunisien, vit et étudie en France depuis l’année 2002. Il est actuellement en troisième année de licence d’informatique à l’Université Blaise Pascal. Ses pairs l’ont choisi comme représentant élu de leur composante universitaire.
Ziyed Tlili est également bénévole auprès de la mairie de Clermont-Ferrand pour enseigner l’informatique dans les quartiers les plus défavorisés de la ville.
Tous ceux qui le fréquentent vantent son investissement dans ce qu’il entreprend, et ses qualités humaines : disponibilité, altruisme…
 
Depuis que vous lui avez signifié une Obligation à Quitter le Territoire Français, le 2 octobre 2009, une pétition de soutien, demandant qu’il puisse finir ses études sereinement, a recueilli plus d’un millier de signatures.
Le 19 février 2009, le Conseil d’Adminstration de l’Université Blaise Pascal a voté une motion avec la même demande.
 
Il semble que vous reprochiez à Ziyed Tlili d’avoir encore deux unités d’enseignement à valider pour finir sa deuxième année de licence. Ses enseignants sont très confiants quant à sa capacité de réussir ces examens. L’équipe enseignante et l’Université reconnaissent également la qualité du travail fourni cette année qui peuvent permettre à Ziyed de poursuivre ses études. Je doute que vous ayez, Monsieur le Préfet, les compétences pédagogiques qui vous amènent à remettre en cause le bien fondé de ces verdicts de professionnels.
 
Soutenu par l’Université, ses enseignants, ses camarades, Ziyed Tlili ne demande qu’à pouvoir finir les études entamées et dans lesquelles il s’est investi depuis plusieurs années par un travail important.

Ce matin, Ziyed Tlili a été arrêté. Il doit être conduit en centre de rétention dans la soirée en vue de son expulsion.
 
Je vous demande, Monsieur le Préfet, de faire libérer immédiatement Monsieur Ziyed Tlili et de le régulariser.
Laissez-le étudier parmi nous.
 
Signature

mardi 16 mars 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles