accueil RESF
DON au RESF

Lyon Capitale : Libération éventuelle pour le père angolais

Accueil > ACTUS générales > Dans les médias d’ici ...
Medias - Lyon Capitale - LyonCapitale

Libération éventuelle pour le père angolais

 
source : Lyon Capitale

Mardi matin à 10 heures, la Cour d'appel a examiné le maintien ou non en rétention du père angolais sans-papier, Guilherme Hauka-Azanga. Dimanche, le juge des libertés avait prononcé sa libération mais le procureur avait fait appel de cette décision. La rétention a alors été prolongée de 5 jours soit jusqu'à vendredi en fin d'après-midi. La cour d'appel doit décider cet après-midi si ce délai est suffisant à l'administration pour renvoyer Guilherme en Angola. « Il y a un espoir que Guilherme soit libéré car il reste seulement trois jours à la préfecture » a déclaré Me Sabatier, l'avocat de Guilherme. Néanmoins, si ce dernier est libéré, il reste sous le coup d'une OQTF (obligation de quitter le territoire français). Les éléments nouveaux concernant sa vie privée n'ont, quant à eux, pas été pris en compte, étant du ressort de la cour administrative d'appel. Les parents d'élèves ainsi que les membres des associations RESF et de la Ligue des Droits de l'Homme restent néanmoins optimistes et espèrent que cette éventuelle libération pourra permettre de faire une nouvelle demande d'asile et de reconsidérer le dossier. Le délibéré devrait être rendu à 16 heures mardi après-midi.


Voir aussi:

Campagne pour la régularisation de Guilherme HAUKA AZANGA

Des papiers pour Guilherme Hauka-Azanga

mardi 6 avril 2010.

Faire connaître cet article
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
À L'AGENDA de ACTUS générales / Dans les médias d'ici
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0