accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 60-Oise ...
Contact

P1550 - Carl DIASSO doit pouvoir poursuivre ses études !…

 

Nous prendrons prochainement d’autres initiatives pour la régularisation de notre jeune Ami, que chacun lise très attentivement nos messages. A noter d’ores et déjà que les membres de son club de basket, le Beauvais Basket Club Oise, ont décidé de placer leur prochaine fête du club, le 6 juin, sous le signe de la solidarité envers Carl. Une bien belle idée ! Qu’ils en soient ici remerciés.

RAPPEL :
Carl est arrivé en France le 14 juillet 2009 pourvu d’un visa de court séjour afin de visiter sa famille (deux tantes et des cousins). Là, sa tante de Méru (60) lui a permis de débuter des études (il étudie en classe de seconde Baccalauréat Professionnel au Lycée St Vincent de Paul de Beauvais -cycle de trois ans-) ce qu’il ne peut envisager au Burkina Faso où il vit avec sa mère seule et trop pauvre ; ce sont d’ailleurs ces deux tantes qui subviennent à leurs besoins par l’envoi régulier d’argent.
Naïvement, sa tante a donc sollicité la préfecture de l’Oise pour une régularisation de la situation administrative de Carl pensant que son accueil dans sa famille, ses études entreprises... seraient des arguments suffisants. La réponse fut tout autre et le préfet de l’Oise refusa l’autorisation de séjour, émit une Obligation à Quitter le Territoire Français (OQTF) et lui confisqua son passeport.
Depuis les marques de solidarité se sont multipliées :
- des élèves du Lycée St Vincent de Paul de Beauvais (262 signatures) qui affirment : "... Il serait important qu’il puisse finir son cycle d’étude en France... Il s’est très vite et très bien intégré au système scolaire français. Il est apprécié de l’ensemble des élèves et de l’équipe pédagogique... Il se montre persévérant et assidu..." ;
- de ses Professeurs et de la Directrice de l’établissement qui précisent que si Carl "... a eu des difficultés scolaires... il fournit depuis un travail plus régulier et ses efforts font progresser ses résultats..."
- des dirigeants, entraîneurs et co-équipiers du Beauvais Basket Club Oise où il s’entraîne et est particulièrement apprécié, sa Présidente écrivant : "... Dès que cela sera possible, nous lui établirons une licence. C’est un jeune basketteur très prometteur qui souhaite s’investir dans la vie de notre club..."
Carl ne sait encore s’il souhaitera, une fois ses études achevées, demeurer en France ou retourner dans son pays mais il sait par contre et de façon indiscutable que ce n’est qu’en France qu’il pourra obtenir les diplômes qui lui permettront de se construire un avenir et d’aider sa Maman demeurée au Burkina.
Arrêté après un contrôle d’identité le jeudi 8 avril alors qu’il se rendait à son entraînement de basket, il avait passé la nuit en garde à vue à la Police des Airs et des Frontières de l’aéroport de Beauvais Tillé puis avait été envoyé au centre de rétention administrative de Oissel (près de Rouen -76-) avant que le Juge des Libertés et de la détention (JLD) n’ordonne sa libération, préférant une assignation à résidence.
Depuis le Tribunal Administratif d’Amiens (TA) a validé son OQTF.
Carl est donc en très grand danger, seule notre solidarité peut le sauver ! Nous comptons sur tous !

Tous ensemble et plus fort, on continue !

Depuis septembre 2009, Carl étudie en classe de seconde au Lycée St Vincent de Paul de Beauvais. C’est là son seul moyen de se construire un avenir puisqu’au Burkina Faso, il n’aurait aucune possiblité d’étudier. Pris en charge par une tante, il ne demande que cela ! Une Obligation à Quitter le Territoire Français (OQTF) a pourtant été émise à l’encontre de ce jeune homme de 18 ans tant apprécié dans son lycée et son club de basket beauvaisien (BBCO) où il s’est pleinement intégré. Désormais Carl est en danger et risque l’expulsion à tout instant !

Une circulaire de mars 2002 précise pourtant que les élèves étrangers engagés dans un cycle d'étude doivent pouvoir le terminer. Carl doit ainsi avoir la possibilité d’étudier jusqu’à l’obtention de son Bac.

Aussi appelons-nous solennellement Monsieur Le Préfet de l’Oise à abroger cette OQTF émise à son encontre et à lui délivrer un titre de séjour.

 

mercredi 5 mai 2010.

Je signe cette pétition...  Comment a marche ?
Comment a marche ?
Comment signer en 3 étapes :
1. [Maintenant!] Remplissez le formulaire ci-dessous et cliquez sur «Valider». Aussitôt, le site va automatiquement vous envoyer un email (courriel) pour s'assurer de votre existence et que ce n'est pas une plaisanterie douteuse mais que vous avez bien l'intention de signer

2. [Dans 5 minutes] Vous allez recevoir cet email (courriel) de confirmation automatique.

3. [Dès réception!] Cliquez sur le lien contenu dans le mail de confirmation, ou bien, si le lien est inactif, copiez le dans votre navigateur internet favori (Firefox, Safari, Mozilla, Netscape, Opera, Explorer...).
N'attendez pas ! Faites le dès réception du message. Merci!
- Oui, vous pouvez confirmer plusieurs jours aprs, mais pourquoi attendre et risque d'oublier ?! -
La signature apparaîtra une heure plus tard environ dans la liste des signataires.

En cas de problème, rpondez au message, sans rien effacer, et en expliquant au mieux ce qui se passe... Un humain(!) vous rpondra.
Descriptif :

Depuis septembre 2009, Carl tudie en classe de seconde au Lyce St Vincent de Paul de Beauvais. C’est l son seul moyen de se construire un avenir puisqu’au Burkina Faso, il n’aurait aucune possiblit d’tudier. Pris en charge par une tante, il ne demande que cela ! Une Obligation Quitter le Territoire Franais (OQTF) a pourtant t mise l’encontre de ce jeune homme de 18 ans tant apprci dans son lyce et son club de basket beauvaisien (BBCO) o il s’est pleinement intgr. Dsormais Carl est en danger et risque l’expulsion tout instant !

Une circulaire de mars 2002 prcise pourtant que les lves trangers engags dans un cycle d’tude doivent pouvoir le terminer. Carl doit ainsi avoir la possibilit d’tudier jusqu’ l’obtention de son Bac.

Aussi appelons-nous solennellement Monsieur Le Prfet de l’Oise abroger cette OQTF mise son encontre et lui dlivrer un titre de sjour.

Identifiants personnels




  AVERTISSEMENT À PROPOS DES EMAILS

AVERTISSEMENT À PROPOS DES EMAILS
Entrez votre adresse email sous sa forme simple, par exemple mdubois@erenis.fr ou marie.dubois@papiers.org

SVP n'allez pas plus loin si vous n'êtes pas sûr(e) de votre adresse courriel (email) ou si votre boîte email est pleine et ne peut plus recevoir de message :
Comme expliqué ci-dessus, cette adresse courriel est obligatoire pour la validation : un message automatique doit y être envoyé.
Ce message contiendra un lien internet avec un code de confirmation personnel et unique.
Après signature, surveillez votre boîte email !
. Assurez-vous que votre boîte email n'est pas pleine et peut recevoir des messages,
. Assurez vous que personne d'autre n'a accès à vos messages,
. Si vous utilisez un système anti-spam (bien!), vérifiez que ce mail ne soit pas bloqué, ou surveillez ceux qui ont déjà été bloqués pour voir s'il n'y est pas!
... sinon votre confirmation de signature ne pourra jamais aboutir!
Pour confirmer votre signature, il suffira de cliquer sur le lien qui sera indiqué dans le mail.
Il se peut que votre anti-virus (ou celui de votre hébergeur) vous empêche de cliquer.
Dans ce cas il faut copier / coller toute l'adresse dans votre navigateur web.

En cas de problème, si votre adresse email est refusée, si vous souhaitez faire signer d'autres membres de votre entourage avec la même adresse email, ou si vous n'avez pas reu d'email après plusieurs heures, etc. : contactez
resf.appel@gmail.com
... Un humain(!) vous répondra.

Notes :
1) Une adresse courriel ne peut pas être réutilisée pour une seconde signature.
Pour les cas particuliers, contacter svp resf.appel@gmail.com

2) Les adresses courriel collectées ne sont pas rendues publiques, ni dans la liste des signataires, ni autrement.

3) Nous nous réservons la possibilité de bloquer les adresses email qui auraient adressés des messages à caractère raciste, hostile, ou sans rapport aucun avec la pétition (spam, etc.)

 Que mettre ici ?

Que mettre ici ?
Une pétition si elle est bien sûr une manifestation de solidarité et de soutien à la cause décrite a pour vocation de convaincre les autorités et les juges du bien fondé de cette cause et du sérieux et de la motivation des signataires. Il faut donc qu'elle apparaisse dans tous ses éléments comme crédible et respectueuse : Nom : nom et prénom du signataire (évitez les pseudos : celui qui signe s'engage personnellement) suivi autant que possible d'une indication qui peut lui donner du poids et/ou du sens : métier, fonction ...
Entrez votre nom comme par exemple « Marie Dubois »
(prénom nom, et autres précisions que vous jugerez utiles : Ville, Fonction, Mandat, Appartenance...). Nous protégeons strictement votre adresse email ; Nous faisons le maximum pour que les autres informations ne soient pas archivées sur internet et consultables quand on y fait une recherche. Mais votre nom et les autres indications que vous y joignez sont visibles à la consultation des dernières signatures.
Évitez donc d'indiquer dans cette zone "votre nom" une adresse email ou postale, protégez-vous!
. Risque légal : La plupart des pétitions ne comportent pas ce risque (dlit de solidarité"). si vous ne souhaitez pas assumer ce risque, vous avez le choix de ne pas signer, ou de signer avec un pseudonyme mais ce dernier recours ôte de la crédibilité à la pétition toute entière.
Vous pouvez exprimer votre soutien de bien d'autres faons : faire un don, aider le collectif le plus proche de vous, etc.
En cas de problème, si vos noms ou qualités comportent une erreur, si vous souhaitez les changer, si vous souhaitez qu'un(e) proche signe avec votre adresse email, etc. : contactez appel@resf.info si possible en répondant au message reu de faon à conserver toutes les informations décrivant la pétition et votre signature, et avec la mme adresse email que celle utilisée pour la signature ... Un humain(!) vous répondra.

NB: Nous nous reservons la possibilité de rejeter les signatures comportant des noms ou autres indications à caractère injurieux ou infamants.

Un message, un commentaire ?

 Que mettre ici ?

Que mettre ici ?
Une pétition si elle est bien sûr une manifestation de solidarité et de soutien à la cause décrite a pour vocation de convaincre les autorités et les juges du bien fondé de cette cause et du sérieux et de la motivation des signataires. Il faut donc qu'elle apparaisse dans tous ses éléments comme crédible et respectueuse.
Votre commentaire doit être lié à l'objet de la pétition et donner une note plus personnelle à la signature.
Éviter les formules stéréotypés et passe-partout ainsi que les commentaires agressifs et offensants, pratiquer la "litote" : dire moins pour suggérer davantage.
Vos commentaires pourront peut-être être utilisés par les initiateurs de la pétition pour ajouter des arguments ou des formulations utiles à la défense de la cause objet de la pétition.
Si vous voulez adresser une question ou un commentaire à RESF il faut s'adresser au contact indiqué pour cette pétition
ou à : appel@resf.info
Si, après avoir signé, vous voulez apporter une correction à votre commentaire, vous ne pourrez pas le faire vous-même
... mais vous pouvez vous adresser à appel@resf.info

Faire connaître cette pétition

Partager  

1707 signatures en ligne
Si vous vous demandez « Ai-je signé cette pétition ? Ai-je confirmé ma signature ? », cliquez ici










À L'AGENDA
vendredi 25 / 04
agenda météo iCal
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles