accueil RESF
DON au RESF

Motion votée par le Conseil municipal de Juvisy

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 91-Essonne > Mobilisations - pétitions > Daniel, 3 ans, au commissariat. 12 janvier 2011 : son père a ses papiers !
Contact

Motion votée par le Conseil municipal de Juvisy

lundi 10 mai 2010

 

Daniel, 3 ans, est né en France et est scolarisé à l’école maternelle Jean Jaurès de Juvisy-sur-Orge.

 

Jeudi 22 avril, il était présent quand son papa – de nationalité Moldave - a été arrêté et emmené menotté dans un fourgon de police jusqu’au Commissariat de Juvisy-sur-Orge. Il a d’abord été emmené dans un bureau avec son père puis séparé de lui et laissé à l’accueil jusqu’à l’arrivée de sa maman. Depuis, l’enfant fait des cauchemars et a des troubles du comportement.

 

La famille Batrincea est bien intégrée dans la société française : les deux parents travaillent depuis leur arrivée en France, l’enfant fréquente l’école Jean Jaurès et le centre de loisirs de la ville.

Les précédentes demandes de régularisation de Monsieur Batrincea n’ont malheureusement pas abouti. « Sans papier », il fait aujourd’hui l’objet d’une mesure de reconduite à la frontière.

Considérant la forte mobilisation sur Juvisy-sur-Orge menée conjointement par le RESF, les associations des parents d’élèves, des élus et des citoyens,

 

Considérant que le petit Daniel doit pouvoir grandir à Juvisy, entouré de l’amour de son papa et de sa maman, et de l’amitié de ses camarades de classe,

Considérant la procédure judiciaire d’urgence instituée pour le jugement du papa de Daniel,

Considérant les dérives d'une administration plus encline à faire du chiffre en termes d’expulsions, qu’à examiner avec humanité les situations de ces enfants et de leurs familles,

 

Considérant les conditions de précarité et de dénuement dans lesquelles leur situation administrative les plonge,

Considérant que le droit de vivre en famille dans la sécurité et le droit à la scolarité doivent être reconnus de façon intangible,

Considérant que c’est à travers la mise en place d’actions symboliques que l’on peut sensibiliser l’opinion publique sur le sort injuste réservé à tant de familles étrangères,

Le conseil municipal, après en avoir délibéré, décide de :

PARTICIPER à toutes actions utiles de mobilisation en faveur du maintien à Juvisy de la famille BATRINCEA dans son ensemble,

SOUTENIR le Réseau Education Sans Frontière, les associations de parents d’élèves, et toutes associations d’intérêt général dans leur engagement auprès de cette famille et plus généralement auprès des personnes étrangères en difficulté sur notre territoire,

SOLLICITER la bienveillance de M. le Préfet pour que soit réexaminé le bienfondé d’une procédure de régularisation pour Monsieur BATRINCEA,

DEMANDER à Mesdames et Messieurs les Députés et Sénateurs de l’Essonne la saisine, conjointe à celle du Conseil municipal, des autorités compétentes afin d’envisager une issue favorable à la situation de cette famille,

CONDAMNER les rafles « au faciès » dans les transports, aux abords des écoles ou des lieux de travail et de vie,

 

CONDAMNER la rétention d’enfants, enfermés et arrachés à leur école, leur vie, et leur causant des traumatismes définitifs,

 

CONDAMNER les expulsions dans des conditions souvent honteuses (violences, mensonges…) des personnes « sans papier » du territoire national.

 

 

mercredi 12 mai 2010.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 91-Essonne / Mobilisations - pétitions / Daniel, 3 ans, au commissariat. 12 janvier 2011 : son père a ses papiers !
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0