accueil RESF
DON au RESF

Communiqué du RESF de la Sarthe

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 72-Sarthe ...
Contact

Communiqué du RESF de la Sarthe

 

Le Réseau Education sans Frontières de la Sarthe, réuni en assemblée le 9 Juin 2006, exprime son indignation à l’égard de la mesure dont Mme Ertem et ses deux enfants ont fait l’objet, tant sur le fond que sur la forme.

Sur le fond : la préfecture prétend avoir agi en toute légalité, dans le respect de la Convention de Dublin. Ce qu’elle ne dit pas, c’est qu’elle a appliqué ladite convention avec son interprétation la plus exiguë, ne tenant pas compte du fait que Mme Ertem et ses enfants avaient des attaches familiales au Mans et qu’à ce titre il était possible aux autorités françaises de déroger à la règle générale de la convention.

Sur la forme :

1)A notre connaissance, la police n’a le droit d’intervenir dans un établissement scolaire que dans le cadre d’une commission rogatoire émanant d’un juge, dans le cas de poursuites pour flagrant délit (et avec l’autorisation du chef d’établissement) ou en étant porteuse de la demande écrite des responsables légaux. Cela n’a pas été le cas le 6 Juin dernier et nous ne doutons pas que les deux inspecteurs qui sont venus chercher les enfants ont agi sur ordre, n’ignorant pas eux-mêmes que leur démarche était sujette à caution.

2)Les autorités préfectorales ont menti mardi soir 6 Juin quand elles ont informé la délégation qu’elles ont reçue en disant que les trois malheureux étaient déjà en route pour la Norvège. Nous avons appris qu’ils avaient été réveillés à 4 heures le lendemain matin pour être transférés sur Roissy avant de prendre l’avion en fin de matinée.

Ces méthodes, que l’ironie nous oblige à qualifier « d’expéditives », nous font malheureusement penser à d’autres lieux et/ou à d’autres temps, et sont en tout cas indignes d’un pays qualifié de démocratique.

Le Réseau Education Sans Frontières de la Sarthe dénonce le caractère inacceptable de cette intervention policière et, deavant l’indignation légitime qu’elle suscite, demande à M. Sarkozy de prendre contact avec les autorités norvégiennes afin de faire revenir Mme Ertem et ses enfants au Mans, près de leur famille et de leurs camarades d’école.


e-mail de la préfecture : mail@sarthe.gouv.fr

vendredi 9 juin 2006.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 72-Sarthe
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0