accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 77-Seine et Marne > Communiqués et demandes de (...)
Contact
Pictos - URGENT

APPEL A FAX/MAIL POUR FAIRE LIBERER ABDELKHALAK BOUGDIRA -
Libéré le 24 août par le JLD des 15 jours

 
source : RESF 77

Préfecture de Seine et Marne
Fax: 01 60 43 63 33

Préfet de Seine et Marne:
Jean-Michel Drevet: jean-michel.drevet@
seine-et-marne.pref.gouv.fr

Directeur de cabinet:
Maurice Tubul: maurice.tubul@seine-et-marne.pref.gouv.fr

Secrétaire générale:
Colette Desprez: colette.desprez@seine-et-marne.pref.gouv.fr

 

Abdelkhalak  a 22 ans, est scolarisé ... et enfermé au CRA du Mesnil-Amelot depuis le 7 août, en attente d'expulsion.

FAXEZ/MAILEZ POUR DEMANDER SA LIBERATION ET SA REGULARISATION.

Modèle de lettre ci-dessous:


Objet : demande de libération pour le jeune Abdelkhalak BOUGDIRA  N°d'étranger 7503694586.

Monsieur le Préfet,

Vous avez fait placer en rétention au CRA du Mesnil-Amelot le 7 août 2010, le jeune Abdelkhalak BOUGDIRA, âgé de 22 ans et de nationalité marocaine.

L'APRF notifié n'a pu être contesté dans les délais, faute d'information suffisante, tandis que le Juge des Libertés et de la Détention a maintenu la rétention pendant 15 jours.

Arrivé en France en 2002 à l’âge de 14 ans, avec son père, résident, Abdelkalak, scolarisé tardivement, n'a pas démérité : obtention du Brevet des collèges en 2004, BEP en 2007.

Son récent échec au Bac Pro, lié à ses conditions matérielles difficiles, n'a pas entamé sa volonté de réussir. Différents projets professionnels sont attendus en septembre.

Il a trouvé l'énergie de contacter les associations qui le suivent, et les élus qui le soutiennent, dans le 12ème et le 11ème arrondissements.

Ces élus et ces organisations sont intervenus auprès de vous en sa faveur. En avril 2007, Abdelkhalak a été parrainé à la Mairie du 12ème arrondissement où il réside actuellement.

Depuis son arrivée en France il y a 8 ans, Abdelkhalak n'est jamais retourné au Maroc, où il n'a plus d'attache familiale.

Son avenir est en France. Sa situation de "sans papier", jusqu’ici sans solution, l'a maintenu dans une précarité administrative et sociale choquante.

La lettre du 16 août que vous avez reçue de la CIMADE CRA du Mesnil-Amelot, vous informe de l'histoire détaillée de ce jeune homme.

Monsieur le Préfet, je fais appel à votre humanité pour laisser à Abdelkhalak la possibilité de poursuivre son intégration en France, en le faisant libérer, en annulant l'APRF qui le frappe, puis en réexaminant son dossier afin de lui accorder un titre de séjour.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments républicains.

Nom Prénom
Signature

jeudi 19 août 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles