accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 02-Aisne
Contact
Medias - L

Immigration Loi Besson : la riposte engagée

 
source : L’Union

ALORS que le projet de loi d'Eric Besson relatif à l'immigration va être présenté devant la commission de lois de l'Assemblée nationale, le 17 septembre, avant d'être débattu par les députés dès le 27, la mobilisation s'organise « pour qu'il ne passe pas ».
Vendredi soir, la Cimade Aisne organisait ainsi à Soissons une réunion au cours de laquelle une permanente lilloise de l'association, Élodie Béharel, a détaillé le « recul » que constituerait ce texte en matière d'accueil des immigrés s'il était adopté.

La place du juge
Autour de Françoise Mamdy, la responsable soissonnaise de la Cimade, avaient ainsi pris place les représentants et membres d'une dizaine d'associations et structures de tout le département qui œuvrent auprès des immigrés.
Selon les participants, ce projet de loi « contient plusieurs dispositions contraires aux droits fondamentaux et universels définis dans la Déclaration universelle des Droits de l'Homme et repris dans la Constitution française ».
L'inquiétude des associations présentes dans l'Aisne porte notamment sur « l'allongement du délai de rétention administrative des étrangers en situation irrégulière qui passerait de 32 à 45 jours », les mettant « au ban de la société », mais aussi le « rôle moindre » que jouerait le juge des libertés et de la détention dans l'examen des dossiers puisque son travail se limiterait, aux yeux des détracteurs du texte, à une « simple chambre d'enregistrement ».
Au cours de cette réunion soissonnaise, plusieurs intervenants ont insisté sur « l'urgence » qu'il y a à « se mobiliser » contre ce projet de loi Besson.

Courrier aux parlementaires
« Nous sommes là pour que ça ne passe pas », a insisté notamment la Castelle Bernadette Bourdat (Ligue des Droits de l'Homme), en relayant la proposition d'une action le 4 septembre, date symbolique de la proclamation de la IIIe République. Le délai est cependant apparu trop court pour organiser une action spécifique dans l'Aisne.
En son nom mais aussi celui de l'évêque du diocèse, Mgr Giraud, le responsable de la Pastorale des migrants, l'abbé Camille De Gandt, a exprimé « l'inquiétude de nombreux chrétiens » sur la « stigmatisation » des immigrés, en rappelant la déclaration commune adoptée au printemps, « bien avant les expulsions de Roms », sur le « durcissement » des conditions d'accueil des immigrés sur le sol français.
Vendredi soir, il a surtout été décidé d'écrire aux parlementaires axonais et députés européens pour attirer leur attention sur le projet de loi Besson avant qu'il leur soit soumis.
Ce courrier a déjà recueilli une douzaine d'organismes signataires.

dimanche 29 août 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles