accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 25-Doubs ...
Contact
Pictos - Paul-Gendrot-Besson-Francais

Besançon : rassemblement contre la xénophobie d’Etat

 

APPEL CITOYEN CONTRE LA XENOPHOBIE D’ETAT :
LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE
RASSEMBLEMENT LE 4 SEPTEMBRE A 15h,
PLACE DE LA REVOLUTION, A BESANCON
 

La politique sécuritaire du gouvernement et du Président de la République occupe le champ médiatique avec son cortège de mesures injustes, violentes et xénophobes. Cette agitation sert d’abord à masquer sa politique économique et sociale désastreuse : chômage, remise en cause des retraites, destruction des services publics, bouclier fiscal, délinquance financière…

La brutalité des destructions des campements des Roms rappelle tristement les techniques de propagande qu’on croyait révolues depuis 70 ans. Au lieu d’être le garant de la Constitution qui assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », le Président Sarkozy rend légitimes les thèses du Front National en attisant la haine et la peur de l’étranger.

Reprenant à son compte la vieille politique du bouc-émissaire (contre le Juif, le Polonais, l’Italien ou l’Arabe…), Sarkozy et son gouvernement stigmatisent aujourd’hui les Roms, les Gens du voyage, les parents d’enfants délinquants, les français d’origine étrangère (au risque d’en faire des apatrides). Il les accuse d’être responsables de la crise de l’emploi, de l’insécurité et de la délinquance. Il accrédite les vieux mensonges d’une immigration coûteuse.

Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légitime, dans une démocratie, sur la manière d’assurer la sûreté républicaine. Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour opposer les habitants de ce pays les uns aux autres. De même, instituer des peines de prison automatiques est contraire aux principes fondamentaux du droit pénal, et à l’indépendance de la justice.

Face à cette politique dangereuse pour la paix civile, notre devoir de citoyens est de défendre les valeurs universelles des Droits de l’Homme, et de montrer au monde que la société française refuse de vivre repliée sur elle-même.

 

Cette première initiative sera suivie par d’autres formes de résistance, notamment contre la Loi BESSON (remise en cause du droit d’asile, délit de solidarité, durcissement des conditions de rétention, bannissement des expulsés de l’espace Schengen, déchéance de la nationalité) qui arrivera à l’Assemblée le 27 septembre.


Appel signé à ce jour par :

APIC 25, , Comité de soutien à Siva, CDDLE, CISIA FC, LDH, Ligue de l’Enseignement,
 
La CIMADE, MRAP, Pastorale des Migrants, Radio Bip, RESF, CFDT, CGT, FSU, Solidaires,

Syndicat de la Magistrature, Les Alternatifs, Les Verts/EE, NPA, PCF, PG, PS.

mercredi 1er septembre 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
FAIRE UNE RECHERCHE sur les mots-clefs associés à cet article :
cliquer sur le mot-clef pour retrouver les articles ayant le même mot-clef
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles