accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 57-Moselle ...
Contact

P1632 - Le DROIT DE MENER UNE VIE SEREINE pour les CIBUKU.

 
Pour ses 4 ans, Ajlin devrait elle Quitter le seul Territoire qu’elle connaisse, celui où ses parents l’ont mise en sécurité ?

 

Erjola et Juljan CIBUKU ont 29 ans et sont installés en France depuis 4 années : ils n'ont pas eu d'autre choix que de fuir l'Albanie pour préserver la vie d'Ajlin, née à Metz 3 mois après leur arrivée. Enceinte, sa maman avait subi une tentative d'enlèvement dans le but de la faire accoucher en Grèce pour une sordide histoire de trafic d'enfants.

Très choquée, Erjola ne s' est jamais vraiment remise de cette terreur ; elle doit bénéficier d'un suivi médical régulier mais ne pourra plus avoir d'enfant. Cependant les autorités médicales agrées par l'Etat ont tranché : çà peut se soigner en Albanie !

Depuis leur arrivée en France, ce jeune couple mène une vie exemplaire. Bien que diplômé en droit dans son pays en tant qu'avocat, une fois en France, Juljan n'a pas renâclé à la tâche : comme traducteur bénévole d'abord, puis en tant que couvreur en CDI depuis 3 ans. Quant à Erjola, son diplôme de professeur de mathématiques fait partie du passé par la force des choses ... mais elle l'a troqué contre d'excellents résultats en français langue étrangère et tout comme son mari, elle est parfaitement intégrée.

La famille Cibuku vit parmi nous en autonomie totale : ils paient leur loyer, des impôts, participent à la vie de notre pays activement ; Ajlin est née et a grandi en Lorraine où elle est scolarisée en moyenne section de maternelle.

Comment donc expliquer que leur dossier ait été classé si rapidement par l'OFPRA puis la Commission des recours ?.... Tout était rejeté 3 mois après leur arrivée, ce qui justifierait l'Obligation de Quitter le Territoire Français qui les plonge dans un désespoir total ?

Depuis 4 ans, nous les côtoyons, ils mènent la même vie que nous, La petite fille ne sait rien de son pays d'origine et des risques qui ont pesé sur elle.

Nous demandons instamment à Monsieur le Préfet

de faire preuve de la mansuétude nécessaire afin de ne pas briser la vie de cette famille reconstruite en France en leur accordant

le DROIT DE MENER UNE VIE PRIVEE et FAMILIALE en toute sérénité.

mercredi 1er septembre 2010.

Faire connaître cette pétition

Partager  

372 signatures en ligne
La pétition est close
Si vous vous demandez « Ai-je signé cette pétition ? Ai-je confirmé ma signature ? », cliquez ici










Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles