accueil RESF
DON au RESF

PLUS D'ENFANTS À LA RUE !

Accueil > RESF - Collectifs locaux > 35-Ille-et-Vilaine > Pétitions et Actions
Contact

PLUS D'ENFANTS À LA RUE!

 

Depuis la rentrée scolaire les enseignants sont régulièrement interpellés par les familles de leurs élèves étrangers sur leurs conditions de vie.
certaines ont trouvé refuge dans des hébergements précaires,
d’autres sont tributaires des places disponibles au 115, et se retrouvent certains soirs sans aucune autre solution que la rue,
d’autres enfin ne peuvent pas être scolarisés car hébergés de façon trop aléatoire et dispersée géographiquement.
Le Réseau Éducation Sans Frontières d’Ille et Vilaine lance une campagne de protestation contre
la situation dramatique de nombreuses familles étrangères:PLUS D’ENFANTS À LA RUE !

PLUS D'ENFANTS À LA RUE!

Depuis la rentrée scolaire des enseignants sont régulièrement interpellés par les familles de leurs élèves étrangers sur leurs conditions de vie.

  • - certaines (18 enfants) ont trouvé refuge dans des hébergements précaires,
  • - d'autres (9 -enfants minimum) sont tributaires des places disponibles au 115, et se retrouvent certains soirs sans aucune autre solution que la rue,
  • - d'autres enfin (10 enfants à notre connaissance) ne peuvent pas être scolarisés car hébergés de façon trop dispersée géographiquement.
  • Ces chiffres ne reflètent qu'une partie de la réalité, d'autres familles sont en détresse, que nous ne connaissons pas.

Nous, enseignants et membres de RESF35, sommes scandalisés par les conditions de vie imposées à nos élèves par la pénurie en logements, sachant que d'après la loi tout demandeur d'asile doit être pris en charge par l'État (Convention de Genève relative au statut des réfugiés du 28 juillet 1951 et directive 2003/29/9/CE du 27 janvier 2003 relative aux conditions et normes minimales d’accueil des demandeurs d’asile dans les états membres).

Ces enfants, vu les difficultés qu'ils rencontrent dans leur vie quotidienne, ne sont pas à même de profiter pleinement de l'enseignement qui leur est dispensé ou auquel ils ont droit

Nous avons interpellé par courrier la Municipalité, la Préfecture, les Inspections académique et départementales, les Conseils régional et général, tous les élus concernés,.leur demandant de tout mettre en oeuvre pour que les droits fondamentaux (logement, enseignement et santé) de tous les enfants soient respectés, quelle que soit la situation administrative de leurs parents

Ces droits ont été affirmés par l'article 27.3 de la Convention internationale des droits de l'enfant, ratifiée par la France en 1990:(«Les États parties adoptent les mesures appropriées, compte tenu des conditions nationales et dans la mesure de leurs moyens, pour aider les parents et autres personnes ayant la charge de l'enfant à mettre en œuvre ce droit et offrent, en cas de besoin, une assistance matérielle et des programmes d'appui, notamment en ce qui concerne l'alimentation, le vêtement et le logement.»)

Nous diffuserons cet appel sous forme de communiqué de presse, pour lancer une campagne de protestation: PLUS D'ENFANTS À LA RUE!.

En effet l'arrivée de l'hiver rend le problème particulièrement crucial.

Pour participer à cette campagne

Nous vous invitons:

- à copier la lettre ci-dessous et à l'adresser (en la personnalisant) à vos élus locaux (maire, adjoints, député, conseiller régional ou général...) et au Préfet d'Ille et Vilaine

  • - à participer à la réunion (ouverte à tous-tes) de lancement de cette campagne

     

    mardi 30 novembre à 18h30

     

    F.S.U. 14 rue Papu Rennes

    pour définir ensemble les modalités d'action

et si vous êtes enseignant-e:

  • - à alerter votre Conseil d'école ou d'administration et de proposer l'envoi de cette lettre en son nom

  • - à diffuser dans votre établissement let vos réseaux personnels et militants (sous forme d'affiche, de flyer...) l'annonce de la campagne

  •  

    Lettre-type à copier, personnaliser, et à envoyer à vos élus locaux (maire, adjoint, député, conseiller régional ou général...) et au Préfet d'Ille et Vilaine, et à diffuser largement dans vos réseaux personnels ou militants pour envoi en nombre.
     
    Monsieur le, Madame la ..........................,
    Dans le cadre de la campagne PLUS D'ENFANTS À LA RUE! du Réseau Éducation Sans Frontières d'Ille et Vilaine, je souhaite vous alerter sur la situation dramatique de nombreuses familles étrangères à Rennes.
    Depuis la rentrée scolaire les enseignants sont régulièrement interpellés par les familles de leurs élèves étrangers sur leurs conditions de vie.
    • - certaines (18 enfants) ont trouvé refuge dans des hébergements précaires,
      - d'autres (9 enfants minimum) sont tributaires des places disponibles au 115, et se retrouvent certains soirs sans aucune autre solution que la rue,
    • - d'autres enfin (10 enfants à notre connaissance) ne peuvent pas être scolarisés car hébergés de façon trop aléatoire et dispersée géographiquement.
    Ces chiffres ne reflètent qu'une partie de la réalité, d'autres familles sont en détresse que nous ne connaissons pas.
    En tant que citoyen-ne, enseignant-e, parent d'élève... je suis scandalisé-e par les conditions de vie imposées à ces élèves par la pénurie en logements, sachant que d'après la loi tout demandeur d'asile doit être pris en charge par l'État (Convention de Genève relative au statut des réfugiés du 28 juillet 1951 et directive 2003/29/9/CE du 27 janvier 2003 relative aux conditions et normes minimales d’accueil des demandeurs d’asile dans les états membres).
    Ces enfants, vu les difficultés qu'ils rencontrent dans leur vie quotidienne, ne sont pas à même de profiter pleinement de l'enseignement qui leur est dispensé ou auquel ils ont droit.
    L'arrivée de l'hiver rend le problème particulièrement crucial.
    Je vous demande instamment, Monsieur le, Madame la .........................., de tout mettre en oeuvre pour que les droits fondamentaux (logement, enseignement et santé) de tous les enfants soient respectés, quelle que soit la situation administrative de leurs parents.
    Ces droits ont été affirmés par l'article 27.3 de la Convention internationale des droits de l'enfant, ratifiée par la France en 1990 («Les États parties adoptent les mesures appropriées, compte tenu des conditions nationales et dans la mesure de leurs moyens, pour aider les parents et autres personnes ayant la charge de l'enfant à mettre en œuvre ce droit et offrent, en cas de besoin, une assistance matérielle et des programmes d'appui, notamment en ce qui concerne l'alimentation, le vêtement et le logement.»)

     
    Recevez, Monsieur le, Madame la .........................., mes sincères salutations.
     
    Affiche ou flyer à imprimer
     
    affiche
     
  •  
     Diffusion de cartes postales prêtes à poster
  • à adresser au maire de Rennes et au Préfet d'Ille et Vilaine
     
    Nous diffusons sur les marchés de Rennes des cartes postales adressées au maire et au Préfet:
  •  
  • carte postale
  •  

  • Pour participer à cette diffusion: 06 98 35 62 15

     

  •  

     

     

 

samedi 13 novembre 2010.

Faire connaître cet article
À L'AGENDA de RESF - Collectifs locaux / 35-Ille-et-Vilaine / Pétitions et Actions
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0