accueil RESF
HIER, AUJOURD’HUI, DEMAIN,
ILS SONT SOUS NOTRE PROTECTION!
DON au RESF
Accueil > RESF - Collectifs locaux > 59/62-Nord / Pas de Calais > CALAIS-LITTORAL
Contact

L’Echo de la Lys : Migrants de Norrent-Fontes- Le maire acculé : le camp doit disparaître

 

Le préfet Bousquet exhorte le maire à « faire la chasse à l'homme » pour que soit démantelé le camps de migrants

Par un courrier en date du 24 décembre, le préfet du Pas-de-Calais, Pierre de Bousquet, met en demeure le maire de Norrent-Fontes, Marc Boulnois, de faire disparaître le camp qui accueille des migrants en transit vers l'Angleterre.

Le représentant de l'État évoque des « troubles graves et manifestes que le maintien de ce campement est de nature à occasionner à l'ordre public » et exhorte le maire à « prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire disparaître le campement en cause et pour interdire à l'avenir l'utilisation de cette parcelle ou de toute autre parcelle du territoire communal ».


Mis en demeure, l'élu norrent-fontois dispose d'un mois suivant réception du courrier pour obéir.


Marc Boulnois réagit vivement et dénonce un « procédé absurde » de l'État : « Il n'a qu'à assumer les conséquences de sa politique d'immigration. Il est hors de question d'utiliser le maire de Norrent-Fontes pour faire la chasse à l'homme. Nous sommes un village solidaire. » L'élu communal réfute les arguments de Pierre de Bousquet : « L'état sanitaire dans le camp est maintenu grâce à l'effort des bénévoles, des infirmiers, de la commune pour l'eau, des communes voisines pour les douches et de la communauté Artois-Lys pour les déchets. L'État n'a jamais aidé quand les températures descendaient en dessous de zéro. Nous réitérons d'ailleurs notre demande au préfet pour qu'il aide la commune de Norrent-Fontes, comme celle de Calais, pour l'accueil cet hiver. L'État a octroyé 100 000 euros à la mairie de Calais (UMP) pour l'accueil hivernal des migrants. Chez nous, ce sont les bénévoles et la commune qui s'en chargent. » Le maire assure qu'aucun trouble à l'ordre public n'est généré : « Les migrants sont de passage et ouvrent les camions pour passer en Angleterre depuis plus de dix ans. C'est les politiques de la France et de l'Europe qui génèrent ces situations. » « Nous engageons dès aujourd'hui un recours devant le tribunal administratif sur la forme comme sur le fond concernant cette saute d'humeur du préfet  », indique le maire. Il lance un appel à la mobilisation des maires, des élus départementaux et régionaux, des députés, des sénateurs, des députés européens : « Le préfet doit lever sa mise en demeure, et apporter une aide financière à la commune de Norrent-Fontes ». Pour l'instant, le préfet propose le concours des services de l'État pour détruire le camp.

jeudi 30 décembre 2010.

Faire connaître cet article

Partager  
Derniers articles parus :
FIL RSS   liste actusWWW
Liens :
Tous les liens utiles