Le film Illégal, d'Olivier Masset-Depasse, raconte la vie clandestine en Belgique de Tania et de son fils de 14 ans, Russes. Après la projection, des intervenants, des acteurs de terrain impliqués localement ou nationalement auprès des sans-papier et dans la défense des droits de l'homme, débattront autour du thème « accueillir l'étranger ».
A Châlons, les débats seront tenus par Isabelle Mire, membre de RESF à Metz et intervenante auprès du Centre de Rétention Administrative (CRA) de Metz, Monique Hermant, qui assure des cours d'alphabétisation dans le quartier du Verbeau à Châlons, et Serge Guichard, président de l'observatoire du CRA de Palaiseau. Jean-Michel Delarbre, membre de la Ligue des Droits de l'Homme et co-fondateur de RESF sera présent à Reims avec un travailleur social d'un établissement d'accueil rémois et des membres de RESF Marne. Enfin à Épernay, le débat sera assuré par Elie Goldschmid, enseignant en philosophie et doctorant en anthropologie, qui a travaillé sur les routes migratoires africaines vers l'Europe (Université de Chicago), Mohamed Chérif, directeur du Collectif Interculturel d'Associations de Migrants, et Fabien Tarrit, maître de conférence à l'Université de Reims et membre de RUSF (Réseau Université Sans Frontière).
Le réalisateur du film, Olivier Masset-Depasse, Belge, explique pourquoi, alors que l'héroïne de cette fiction est une femme, il a gardé le masculin, neutre, Illégal, pour le titre : « C'est parce que c'est le système que je considère comme « Illégal », pas Tania. Ce sont ces centres de rétention administrative qui sont illégaux dans nos pays, censés respecter les Droits de l'Homme. La grande majorité des sans-papier détenus dans ces centres ont dû fuir la misère, la dictature, la guerre. Et lorsqu'ils arrivent chez nous, après un voyage souvent éprouvant et dangereux, on les accueille en les mettant en prison. On les traite comme des criminels. »

Illégal, le film

Réalisé par Olivier Masset-Depasse. Avec Anne Coesens, Essé Lawson, Christelle Cornil. Durée : 1h35.
Illégal a obtenu le prix de la SACD à Cannes en 2010. Ce prix récompense l'auteur d'un long métrage francophone sélectionné dans la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes.
Synopsis : Tania et Ivan, son fils de 14 ans, sont russes et vivent clandestinement en Belgique depuis huit ans. Sans cesse sur le qui-vive, Tania redoute les contrôles de police jusqu'au jour où elle est arrêtée. La mère et le fils sont séparés. Tania est placée dans un centre de rétention. Elle fera tout pour retrouver son fils mais n'échappera pas pour autant aux menaces d'expulsion.

T.V
Ciné-débat autour du film "Illégal" vendredi 4 février, 21h, à la Comète à Châlons-en-Champagne. lundi 7 février, 20h30, au cinéma Opéra à Reims. vendredi 11 février, 20h, au cinéma Le Palace à Épernay.